Joël Boissonneault, créateur d’un balado dans la région

·3 min read

Le premier balado de la Minganie et de la Basse-Côte-Nord verra le jour d’ici l’été prochain. Joël Boissonneault, animateur à la radio communautaire CJTB de Tête-à-la-Baleine, désire offrir aux artistes et artisans une plus grande visibilité. Il entame le projet Le Portage, quinze épisodes qui mettront en lumière les différentes pratiques artistiques et artisanales de notre région.

La directrice de la radio communautaire de Tête-à-la-Baleine, passionnée d'art et de culture, Stéphanie Lévesque, s’implique beaucoup dans sa région. Elle a fait plusieurs demandes de subvention qui ont entre autres donné l’opportunité à Joël, originaire de Sherbrooke, de venir travailler sur la Basse-Côte-Nord. Ainsi, il pourra mener à bien le projet Le Portage, initiative qui mettra en valeur l’angle artistique de notre vaste contré.

Le chargé du projet est donc arrivé sur la Côte-Nord le 20 janvier dernier, accompagné de sa copine et de son petit chien. Étudiant à la maîtrise de l’université de Sherbrooke, il souhaite prendre du recul et « tant qu'à être confinés, faisons-le dans un endroit magnifique », songe-t-il. Durant ses études collégiales en communication médias, Joël a su acquérir de l’expérience en produisant des émissions de radio ainsi que des courts métrages. Il entame donc son travail par la recherche d’artistes et d’artisans désirant participer à ce projet de balado.

Appelé aussi sous le terme « podcast », un balado est une série d’épisodes préenregistrés s’amalgamant autour d’un même thème que l’on retrouve soit en direct d’une radio, soit en lien sur Internet. « C’est un bon moyen de présenter une histoire ou un thème condensé qui est facilement accessible à tout le monde », explique l’animateur du projet. Les médias sociaux ainsi qu’un site web dédié au balado diffuseront aussi en images les œuvres et les techniques artistiques.

La quinzaine d’épisodes, d’environ 15 minutes chacun, a pour but de « démontrer la diversité culturelle de la Côte-Nord en y présentant des créateurs innus, anglophones et francophones, toute discipline artistique ou artisanale confondue », affirme Joël.

Pour ce faire, le responsable du projet souhaiterait pouvoir rencontrer les artistes en personne. Toutefois, cela dépend de deux facteurs qu’il ne peut pas contrôler : à savoir si la température permet à la Route blanche d’être ouverte et aussi si les consignes de la santé publique le permettront. « Dans le meilleur des mondes, ce que je ferais c’est partir avec mon équipement en motoneige et j’irais à la rencontre des artistes. J’aimerais prendre des photos et des vidéos de leur œuvre », souhaite Joël. Toutefois, si les conditions ne permettent pas la rencontre physique, il sera toujours possible de faire les entrevues par vidéoconférence ou par téléphone, confirme Joël.

Le responsable du projet commencera ses entrevues à la mi-février. Sans avoir de date précise pour la sortie du balado Le Portage, il affirme que tous les épisodes paraîtront en même temps au courant de l’été 2021.

Si vous êtes intéressés à participer, vous pouvez rejoindre Joël au 819-437-5007 ou en écrivant à jboissonneault@cjtbradio.com.

Julie Sauvé, Initiative de journalisme local, Le Portageur