« L’alsacien n’existe pas » : wàs isch los ? (qu’en est-il ?)