La Colonie Notre-Dame change de main

·2 min read

Le camping La Colonie Notre-Dame, propriété de Jacques et Dolores Villeneuve pendant 26 ans, a été vendu à un groupe d’investisseurs d’Alma.

L’un des quatre investisseurs est Roberto Martel, propriétaire de la chaîne de Resto Roberto. Ce dernier entend notamment ouvrir une succursale en format express au camping cet été. Il n’a pas voulu révéler le montant de la transaction.

Pour leur part, les Villeneuve disent laisser une entreprise en pleine santé où des investissements de 1,5 M$ ont été réalisés en 2019. Des travaux majeurs avaient ainsi permis au camping de doubler ses espaces pour les touristes, les faisant passer de 30 à 70, en plus de munir l’établissement d’une usine de déphosphatation.

Opportunité

Roberto Martel, qui a rassemblé avec lui le groupe d’investisseurs, est un client régulier du camping depuis 10 ans. Il affirme le convoiter depuis 8 ans. Selon lui, la situation en lien avec la pandémie est le moment idéal pour acquérir la Colonie Notre-Dame.

« Les gens vont avoir besoin de sortir, de se réunir. Étant donné que les voyages extérieurs vont arrêter pour les prochaines années, je suis convaincu que ça va bien marcher. Il y avait déjà un bon achalandage l’été dernier », affirme-t-il.

Selon lui, l’été 2021 risque d’être fortement achalandé. Depuis la mi-décembre, le téléphone ne dérougit pas pour y faire des réservations.

« C’est certain que ça va être plein cet été. Cette plage, c’est la seule dans le secteur Alma directement sur le bord du lac Saint-Jean. On a donc décidé d’ajouter 17 jours dans la saison. Au lieu de fermer à la fête du travail, on fermera le 21 septembre », ajoute Roberto Martel.

Histoire de famille

La vente du camping met fin à une véritable histoire de famille. Fondée dans les années 1950, la Colonie Notre-Dame était la propriété de l’oncle et du père de Jacques et Dolores de 1974 à 1995, année où le frère et la sœur ont pris la relève.

Après une ronde d’investissements et de mise aux normes gouvernementales au cours des dernières années, le duo voulait partir l’esprit en paix pour la retraite.

« Le camping sera entre de bonnes mains! », croit Jacques Villeneuve, faisant allusion à Roberto Martel et son équipe.

Même s’ils ne sont plus propriétaires, ils assurent qu’ils demeureront dans l’entourage des nouveaux acquéreurs afin de faciliter la transition.

L’entente pour acquérir le camping aux abords du lac Saint-Jean a été officialisée le 3 février.

Julien B. Gauthier, Initiative de journalisme local, Le Lac St-Jean