La confiance des PME a reculé en octobre en raison de la COVID-19, dit la FCEI

·2 min read

La confiance des petites et moyennes entreprises a reculé en octobre, alors que la courbe des cas de COVID-19 repartait à la hausse, a indiqué jeudi la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

Le baromètre des affaires de la FCEI, qui mesure les perspectives des entrepreneurs canadiens, a reculé de six points en octobre pour s'établir à un creux de cinq mois de 53,3 points.

Selon l'organisation, le moral des PME est le plus faible au Québec, où il se situe à 42,2 points, tandis que les entrepreneurs en Nouvelle-Écosse étaient les plus optimistes avec une lecture de 63,1 points.

Ces résultats suggèrent qu'après un rebond de l'activité économique et l'optimisme de l'été, la nouvelle vague de la pandémie a affaibli la confiance du monde des affaires.

L'économiste en chef de la FCEI, Tel Mallett, a souligné que le déclin de l'optimisme était généralisé et que l'augmentation des cas de COVID-19 menaçait le secteur des petites entreprises.

Mais les sociétés du secteur de l'hébergement et de la restauration et de celui des services personnels semblent être plus inquiètes du retour de certaines restrictions.

Dans la préparation de son baromètre mensuel des affaires, la FCEI demande aux PME à travers le Canada comment elles s'attendent à se porter dans un an. Les résultats sont utilisés pour créer un indice, avec un résultat maximum de 100 points qui indique que toutes les entreprises s'attendent à ce que leurs affaires soient en meilleure santé dans 12 mois. Un indice de zéro point signifie que toutes les entreprises s'attendent à être en moins bonne santé dans un an.

L'indice de 53,3 points affiché ce mois-ci signifie que les entreprises s'attendent à être, dans un an, à peu près dans le même état que maintenant. Selon M. Mallett, cela est négatif pour les entrepreneurs qui espèrent faire croître leurs activités.

La Presse Canadienne