La Cour suprême ordonne la tenue d'un nouveau procès pour meurtre en N.-É.

Michael Tutton
·2 min read

HALIFAX — La Cour suprême du Canada a ordonné mardi la tenue d'un nouveau procès pour un homme de Halifax reconnu coupable du meurtre au deuxième degré d'un livreur de pizza il y a 20 ans.

Randy Riley avait été condamné l'année dernière à la prison à vie, sans possibilité de libération conditionnelle avant 15 ans, pour le meurtre de Chad Smith, âgé de 27 ans, tué le soir du 23 octobre 2010.

Au cours du procès, en 2018, la Couronne avait appelé un témoin qui a admis avoir appuyé sur la gâchette et déclaré que M. Riley n'était pas impliqué dans le meurtre. Mais le juge au procès a mis en garde les jurés contre ce «témoignage non étayé d’un dénonciateur», venant d'un témoin «de mauvaise réputation», en termes juridiques.

M. Riley a fait appel, soutenant que cette mise en garde était inappropriée et qu'elle avait nui à sa défense. Une majorité de juges de la Cour d'appel a confirmé sa condamnation, tandis qu'un juge dissident aurait ordonné la tenue d'un nouveau procès.

La Cour suprême du Canada ordonne à l'unanimité, mardi, la tenue d'un nouveau procès. Au nom de ses collègues, la juge Andromache Karakatsanis explique que la Cour suprême est d'accord avec les motifs fournis par le juge dissident de la Cour d'appel de la Nouvelle-Écosse.

«La Cour suprême a reconnu que les preuves à l'appui de la défense ne devaient pas être minimisées ou diminuées par les juges de première instance», s'est réjoui mardi Lee Seshagiri, qui représentait l'accusé.

M. Riley est incarcéré depuis son arrestation en juillet 2013. Son procès initial, en 2018, faisait suite à la condamnation, le 4 décembre 2015, de Nathan Johnson, pour meurtre au premier degré dans la mort de M. Smith. Le tribunal a appris lors des premiers procès que les deux hommes étaient ensemble la nuit du meurtre.

Michael Tutton , La Presse Canadienne