La Covid-19 a causé une surmortalité au Canada en 2020

·2 min read

De janvier à octobre 2020, on estime à 241 257 le nombre de décès survenus au Canada, soit un excédent de plus de 10 000 décès par rapport à ce qui aurait été prévu en l’absence de pandémie, selon une mise à jour de Statistique Canada.

Le Canada a enregistré 228 058 décès au cours de la même période en 2018 et 226 994 en 2019. Plus de 7 000 personnes décédées cette année étaient âgées de 0 à 44 ans, et notamment en Alberta et en Colombie britannique. Les hommes représentaient 81 % de ces décès en surnombre selon l’agence fédérale.

De plus, 22 741 Canadiens sont décédés de la fin septembre à la fin octobre, soit 1 292 de plus que ce qui aurait été prévu en situation normale. Un peu plus des deux tiers des 1 292 en surnombre étaient des personnes âgées de plus de 64 ans selon la mise à jour diffusée jeudi.

Les données provisoires qui ont abouti à ces estimations sont issues de la base canadienne de données sur les décès de la statistique de l’état civil. L’agence dit avoir pris en compte « la révision des estimations provisoires des décès, qui ont été corrigées, lorsque cela était possible, pour tenir compte de la nature incomplète des chiffres. »

Dans sa mise à jour, Statistique Canada avance que « la hausse de la mortalité peut aussi être liée aux effets indirects des mesures instaurées pour endiguer la pandémie, comme l’annulation ou le report d’interventions médicales, et d’autres changements possibles en matière de comportements, comme une consommation accrue d’alcool ou de drogues. »

L’agence avait déjà prévenu en août qu’il pourrait être difficile de déterminer dans quelle mesure les taux de mortalité dans l’avenir seraient affectés par l’impact de la pandémie sur la santé mentale de la population. La confusion prendrait encore des mois et des semaines.

Godlove Kamwa, Initiative de journalisme local, Le Canada Français