La COVID-19 se déplace vers la pointe gaspésienne

Simon Carmichael, Initiative de journalisme local
·3 min read

La COVID-19 progresse en Gaspésie, particulièrement dans les régions de la pointe gaspésienne, entre Grande-Vallée et Chandler. L’éclosion au Manoir Saint-Augustin de Gaspé, annoncée lundi, prend de l’ampleur, ajoutant cinq nouveaux cas à son bilan. Pour l’ensemble de la péninsule, 22 nouvelles infections s’ajoutent.

À peine annoncée la veille, la résidence pour personnes âgées de Le Manoir Saint-Augusitn de Gaspé devenait mardi un des foyers d'éclosion les plus actifs de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, avec huit résidents et cinq employés touchés.

La MRC de la Côte-de-Gaspé rapporte 12 nouveaux cas, dont la plupart avait déjà été annoncés par le CISSS en après-midi lundi. Sept cas s’ajoutent dans la MRC du Rocher-Percé, tout comme deux cas dans Bonaventure et un seul dans Avignon.

Un employé supplémentaire de la résidence Lady Maria a contracté le virus, portant le total à 42 résidents et neuf employés infectés depuis le début de l’éclosion. Un cas s’ajoute aussi au CHSLD de New Carlisle, où un employé de plus a contracté la maladie, pour un total de 15 employés et 14 résidents touchés.

L’hôpital de Gaspé, voisin du Manoir Saint-Augustin, rapporte qu’un employé supplémentaire a reçu un test positif au virus. On constate aussi une augmentation marquée des hospitalisations, alors que quatre personnes s’ajoutent à cette catégorie. 16 personnes sont actuellement hospitalisées en raison de la maladie.

La santé publique préoccupée par la Côte-de-Gaspé

Si la COVID-19 touchait particulièrement la Baie-des-Chaleurs depuis l’arrivée de la deuxième vague de contamination, c’est la Côte-de-Gaspé qui inquiète particulièrement la santé publique ces jours-ci. Dans les derniers jours, la MRC a recensé la très grande majorité des cas annoncés à l’échelle régionale et la contamination communautaire est de plus en plus importante.

Dans un message adressé aux citoyens, le maire de Gaspé et préfet de la Côte-de-Gaspé, Daniel Côté, s’est montré particulièrement inquiet. «Depuis quelques semaines on voit une multiplication des petites éclosions à gauche et à droite [...] la pire des choses qui pourrait arriver pour nos citoyens et nos commerces, serait de passer en zone rouge. Personne ne veut ça. Il faut donner un coup de barre. Les conséquences de l'inaction seront bien pires que les efforts qu’on a à faire collectivement», met en garde l’élu.

Alors que la Côte-de-Gaspé est toujours en zone orange, plusieurs craignent de la voir passer au rouge, comme ce fût le cas de la dans la MRC d’Avignon il y a quelques semaines. Le directeur de la santé publique gaspésienne, Dr Yv Bonnier-Viger, ne considère «pas être dans une perte de contrôle», mais ajoute que les prochains jours seront déterminants.

Dépistage massif au Manoir Saint-Augustin

Le CISSS de la Gaspésie a mené une importante opération de dépistage dans les dernières heures, testant l’ensemble des 116 résidents et des 65 employés pour la COVID-19 afin de circonscrire l’éclosion. Lors de la visite du Soleil, lundi après-midi, de nombreux travailleurs de la santé circulaient autour de l’établissement avec des boîtes de tests de dépistage.

Le Manoir Saint-Augustin, propriété du réseau Sélection Retraite, n’avait pas été touché par la maladie à coronavirus lors de la première vague. La direction de l’établissement assure que toutes les mesures nécessaires étaient mises en place même avant que l’éclosion ne soit déclarée. Un registre des visiteurs et des points de contrôles avaient été mis sur pied, tout comme la prise de température obligatoire à l’entrée.

Simon Carmichael, Initiative de journalisme local, Le Soleil