La crise sanitaire pousse à replacer la relation humaine au cœur des cultures d’entreprise