La fin de la pandémie de Covid-19 marquera-t-elle un retour aux « années folles » comme en 1920 ?