La Fournaise, un géant réunionnais point chaud du volcanisme mondial

·3 min read
<span class="caption">Massif du Piton de la Fournaise, île de La Réunion. Champ de lave de l’Enclos Fouqué (XVIII&lt;sup&gt;e&lt;/sup&gt;&amp;nbsp;siècle) et cône du Formica Léo (-3000 à -4500&amp;nbsp;ans).</span> <span class="attribution"><span class="source">Nicolas Charles, BRGM</span>, <span class="license">Fourni par l&#39;auteur</span></span>
Massif du Piton de la Fournaise, île de La Réunion. Champ de lave de l’Enclos Fouqué (XVIII<sup>e</sup>&nbsp;siècle) et cône du Formica Léo (-3000 à -4500&nbsp;ans). Nicolas Charles, BRGM, Fourni par l'auteur

Pour le géologue, la Terre est un être vivant, qu’il observe et étudie. Sa respiration est d’autant plus palpable lorsqu’il s’agit des volcans, ces géants de feu qui émerveillent petits et grands et font ressentir les forces de la nature.

À ce titre, l’île de La Réunion est un territoire exceptionnel de biodiversité et de géodiversité, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Deux volcans constituent cette île de l’océan Indien, le Piton des Neiges (3 070 m) endormi depuis 12 000 ans et le Piton de la Fournaise (2 621 m), éveillé depuis environ 450 000 ans et l’un des plus actifs au monde. Les géologues parlent de volcans-boucliers à cause de leur profil arrondi et aplati avec des pentes d’environ 15°.

Le volcanisme réunionnais est lié à un point chaud, une zone d’anomalie thermique tout droit venue du manteau. Ce « chalumeau » quasi immobile à l’échelle des temps géologiques serait aussi à l’origine des îles des Maldives, des Chagos, de Rodrigues, de Maurice ou encore des Trapps du Deccan en Inde. L’arrivée du magma à la surface de la croûte terrestre a donné naissance à La Réunion entre – 5 et -9 millions d’années, l’île n’émergeant qu’il y a environ 3 millions d’années, suite à l’empilement de coulées de lave sous-marines.

Aujourd’hui, l’édifice volcanique comprenant le Piton des Neiges et le Piton de la Fournaise mesure 51 500 kilomètres cubes, un volume immense en comparaison du plus grand volcan d’Europe, l’Etna et ses « modestes » 350 kilomètres cubes ! Le volcanisme actif de La Fournaise (deux éruptions par an en moyenne) se concentre essentiellement dans l’Enclos Fouqué. Il s’agit d’une caldeira (« chaudron », en portugais), c’est-à-dire une vaste zone elliptique qui s’est effondrée entre -4 800 et -3 000 ans.

Sur cette « carte postale géoscientifique », on observe des témoins d’éruptions du Piton de la Fournaise. Le champ de lave de l’Enclos Fouqué présenté ici, témoigne de l’émission de coulées de lave fluide et de fontaines de lave de plusieurs dizaines de mètres de hauteur, caractéristiques des éruptions effusives. Parfois, des épisodes plus explosifs se manifestent également, notamment au Formica Léo (en arrière-plan), un petit cône strombolien tirant son nom du fourmilion, un insecte dont la larve creuse des entonnoirs.

La Réunion constitue l’un des plus beaux laboratoires naturels dans le monde pour étudier le volcanisme.

Pour aller plus loin :
● Leduc L., Chaput M., Defortis S., Hoarau O., 2018. Guide géologique de l’île de La Réunion Omniscience, ISBN 979-10-97502-04-1.
● L’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise.
● Université de La Réunion, Laboratoire Géosciences Réunion LGSR-UMR7154.

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation, un site d'actualités à but non lucratif dédié au partage d'idées entre experts universitaires et grand public.

Lire la suite:

Our goal is to create a safe and engaging place for users to connect over interests and passions. In order to improve our community experience, we are temporarily suspending article commenting