La Montagne en feu animera le village alpin du Mont-Édouard

·3 min read

À défaut de ne pouvoir utiliser le site de la station de ski du Mont-Édouard pour des raisons sanitaires, les bénévoles de l’organisme La Montagne en Feu, de L’Anse-Saint-Jean, animeront le village alpin, au cours de la semaine de relâche, afin de faire bouger jeunes et moins jeunes.

La présidente de l’organisme sans but lucratif, Marie-Hélène Gagnon, a mentionné que les bénévoles qui ont habitué le public anjeannois à l’organisation des feux d’artifice de la veille du jour de l’An, ont trimé dur pour monter une programmation diversifiée, durant la prochaine relâche.

« L’ouverture de la station de ski a été effectuée il y a 30 ans grâce à l’implication de bénévoles. La Montagne en Feu unit des bénévoles passionnés qui souhaitent offrir des activités ludiques divertissantes en développant des partenariats avec des organismes et entreprises », a-t-elle fait valoir.

Dès samedi, 30 familles prendront livraison de coffrets scientifiques montés par Techno Science Mauricie Centre-du-Québec et le magazine Les Débrouillards. Trois expériences portant sur l’électricité et le magnétisme pourront être réalisées à l’aide d’une vidéo afin que les jeunes puissent mener des expériences qui les mèneront peut-être un jour à travailler pour la NASA.

D’autres auront l’occasion de laisser aller leur créativité puisque l’organisation invite toutes les familles à réaliser une sculpture sur neige, un bonhomme de neige, un château de neige à leur lieu de résidence. Des moules en carton plastifié seront disponibles pour la fabrication des blocs de neige.

Les 27 et 28 février, le sculpteur Francis Bourgeois démontrera son art sur des blocs de neige entassés aux intersections des rues de la Canourgue, Vébron et Vébron-Dallaire. Ces trois sculptures seront réalisées pour les commanditaires BMR Saint-Honoré, Meubles Gilles Émond et l’entrepreneur Lauréat Gagné.

Ceux qui voudront se balader sur des vélos à pneus surdimensionnés pourront en louer un au coût de 10 $ pour une heure. Il faudra toutefois réserver sa bécane avant d’en prendre possession.

Le sentier de raquettes longeant le ruisseau Patrice Fortin, entre l’ancien bistro et le champ d’épuration, sera éclairé avec des lampes solaires afin de permettre aux familles d’effectuer une balade nocturne dans le respect du couvre-feu à partir du 27 février et pour toute la semaine.

Le lundi 1er mars, les amateurs de bingo virtuel ont rendez-vous à compter de 18h30 pour la tenue d’une soirée divertissante. Selon Mme Gagnon, plusieurs prix pourront être attribués et livrés à domicile le soir même par l’équipe de bénévoles de La Montagne en feu.

Ceux qui s’ennuient du golf pourront pratiquer leur coup roulé le 2 mars puisque l’organisation a loué une structure installée à l’extérieur dans le secteur Genolhac-Villefort.

Le Café du quai et la cuisinière Marina Lavoie embarquent dans la fête en offrant des poutines déjeuners qui seront disponibles les 28 février et 5 mars.

Le 5 mars, les enfants auront aussi l’occasion de bouger avec des courses de raquettes et de poches de jute dans le petit sentier du village. La tenue d’un rallye extérieur, les 3 et 4 mars, ainsi que l’envolée de lanternes biodégradables, le vendredi 5 mars à 18h30, complètent la programmation.

Mme Gagnon a mentionné qu’au plan financier, l’organisation a reçu de l’aide de la MRC du Fjord-du-Saguenay, de la municipalité et de la Caisse Desjardins de L’Anse-Saint-Jean et de Boréal Management.

Denis Villeneuve, Initiative de journalisme local, Le Quotidien