La pandémie n’a pas affecté la cote de crédit de la Ville

·1 min read

Nonobstant la récession provoquée par la COVID-19, la ville de Laval maintient sa cote de crédit.

La firme de notation financière S&P Global ​Ratings vient en effet de lui renouveler la cote «AA» avec une perspective stable, indique l’administration Demers par voie de communiqué, le 24 novembre.

Dans un rapport publié quatre jours plus tôt, l’agence «confirme que la structure économique dynamique et diversifiée ainsi que les rigoureuses pratiques de gestion financière de la Ville sont des facteurs favorables au maintien de la cote», résument les autorités municipales.

Rappelons qu’il y a à peine un mois, la Ville anticipait clôturer l’année 2020 avec un surplus de 29 M$, une projection basée sur une mise à jour budgétaire au 31 août dernier.

«Cette cote, qui témoigne de la qualité de notre gestion, permet de positionner avantageusement Laval afin de poursuivre la réalisation de projets et d’investissements nécessaires aux besoins de sa population croissante», a réagi le maire Marc Demers.

Celui-ci a profité de l’occasion pour rappeler l’engagement de son administration «à maintenir l’attractivité de la ville et à la propulser vers une reprise économique robuste en 2021».

À cet égard, une récente étude économique de Desjardins prévoit que le produit intérieur brut (PIB) bondirait de 7,3 % à Laval, l’an prochain, comparativement à 6,3 % à l’échelle de la province, sous réserve que le virus demeure sous contrôle.

Enfin, pour la Municipalité, la cote de crédit qui lui est attribuée démontre qu’elle «possède la capacité de respecter ses engagements tout en s’assurant que le niveau de sa dette demeure prévisible et sous contrôle».

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval