La première nation de Wolf Lake : Des élections en pleine pandémie

·3 min read

La première Nation de Wolf Lake se prépare activement pour ses prochaines élections relatives à son conseil communautaire. Plusieurs réunions ont eu lieu depuis le 29 octobre dernier afin de mieux organiser les prochaines étapes de ce processus électoral qui aura lieu le 11 décembre prochain. Le vote par anticipation, quant à lui, est prévu pour le 4 décembre entre 16h et 20h. « Veuillez noter que dans ce contexte de la COVID 19, des mesures de sécurité supplémentaires seront prises au fur et à mesure. De plus, les dates et les lieux pourraient être sujets à des changements suivant des éventuels besoins des autorités de la santé publique. Nous ferons tout notre possible pour vous aviser en cas de changement » a-t-il annoncé, l’agent électoral, Charles Gagnon.

Être à l’écoute de la communauté

Plusieurs candidats qui sont à la course se sont préparé aux élections depuis longtemps. « La préparation pour les élections a commencé depuis quelques mois en écoutant simplement les préoccupations et les idées des membres de la communauté » nous fait savoir la candidate Sandra Young. « Puisqu’il s’agissait de ma première expérience à la course électorale pour siéger au conseil, cela est plus difficile pour moi, mais gratifiant en même temps » a-t-elle ajouté.

Les techniques de la bataille électorale

Chaque candidat a développé sa propre stratégie de bataille électorale et essaie de miser de faire valoir ses points forts et son expertise dans cette course électorale. « En raison de mon manque d'expérience dans le processus électoral, je me suis tourné vers ma famille et les membres de ma communauté pour obtenir de l'aide et des conseils. Je me suis bien informé en lisant sur les processus électoraux » nous explique madame Sandra Young. « J'ai utilisé les réseaux sociaux et le téléphone pour joindre les membres de ma communauté et présenter ma plateforme. J'ai, également, distribué ma petite biographie auprès des citoyens dans les colis postaux électoraux. En outre, je me prépare activement pour les soirées de réunion des candidats ».

Le défi de la pandémie

Le contexte de la COVID-19 a eu un impact considérable sur l’atmosphère préparative des candidats. Or, les mesures sanitaires et les ordonnances gouvernementales ont eu une influence sur les pratiques des candidats. « L'incapacité de parler en tête-à-tête avec les membres a beaucoup affaibli l'aspect personnel de la communication avec les membres. Principalement nos aînés puisque, plusieurs entre eux, n'utilisent toujours pas les médias sociaux » mentionne la candidate aux élections du conseil de La première Nation de Wolf Lake. « Pour moi, je crois que parler directement aux personnes est beaucoup plus bénéfique. À travers les expressions faciales ou l’écoute de vive voix sont l’une des meilleures façons de se connecter à autrui. Elle permet aux citoyens de se forger une opinion et une vision personnelles de moi » a-t-elle conclu d’une déclaration au Reflet Témiscmaien.

Moulay Hicham Mouatadid, Initiative de journalisme local, Reflet Témiscamien (Le)