La région de Sorel-Tracy serait-elle la cible d’un incendiaire en série?

·3 min read

Six incendies criminels visant cinq commerces ont été recensés dans le secteur de Sorel-Tracy et de Contrecœur depuis le début du mois de décembre. Dans l’espoir de recueillir des témoignages permettant d’élucider cette affaire, la Sûreté du Québec a déployé un poste de commandement mercredi au parc du Carré royal, à Sorel-Tracy.

C’est la Division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec qui a pris en main le dossier et qui a pris l’initiative d’interpeller la population de la municipalité située à la confluence du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Richelieu.

Le poste de commandement était installé au parc du Carré royal entre 10 h à 14 h. Selon la porte-parole de la SQ, Valérie Beauchamp, «quelques personnes» ont rendu visite aux enquêteurs pour partager des informations.

«Toutes les informations reçues vont être analysées et vont faire partie de l'enquête», s'est limitée à dire l'agente Beauchamp, qui n'était pas en mesure de préciser si d'autres témoignages avaient été reçus par téléphone.

Il est possible de transmettre toute information aux autorités de manière confidentielle et anonyme en composant le 1 800 659-4264.

La SQ dit dresser un bilan satisfaisant de cette opération puisque des citoyens se sont manifestés.

L'enquête vise six événements visant des commerces de restauration ou d'alimentation, où se sont produits des introductions par effraction, des incendies criminels ou des tentatives de mettre volontairement le feu à un bâtiment.

Parmi les incidents recensés par les enquêteurs, deux concernent la pizzeria Sorrento située sur la rue du Roi, à deux pas du parc du Carré royal. Une première tentative d’incendie criminel a eu lieu dans la nuit du 9 décembre. Les policiers ont constaté sur place que quelqu’un s’était introduit par effraction et avait tenté de mettre le feu au commerce.

Puis, une deuxième tentative a été rapportée cette semaine dans la nuit de lundi. Encore une fois, les policiers ont découvert sur les lieux des indices démontrant une tentative d’allumer un brasier.

En plus de ces deux événements visant le restaurant Sorrento, le restaurant Pizz Contrecoeur, situé dans la ville voisine, a été victime d’un incendie criminel dans la nuit du 2 décembre; le restaurant Milano de Sorel-Tracy a été la proie des flammes à son tour le 4 décembre; puis le bar Au Saurel, rue Phipps, a été victime d’un incendie criminel dans la nuit du 12 décembre; et enfin le commerce Arachide dépôt a subi le même sort dans la nuit du 19 décembre.

Selon ce que rapporte Valérie Beauchamp, on ne connaît pas les motivations du ou des suspects dans cette série de crimes, mais les éléments recueillis jusqu’ici semblent indiquer un même modus operandi dans la manière d’allumer les incendies ou de tenter de le faire.

«Plusieurs éléments ont été envoyés en analyse et l’enquête se poursuit, a-t-elle commenté. On demande aux gens de venir nous voir ou de nous appeler s’ils ont des informations.»

Par ailleurs, la SQ tient à rassurer la population en promettant une présence policière accrue dans les secteurs visés par la série d’incendies.

Établissements visés par des incendies criminels

2 décembre – Restaurant Pizz Contrecoeur

4 décembre – Restaurant Milano

9 décembre – Restaurant Sorrento

12 décembre – Bar Au Saurel

19 décembre – Arachide dépôt

21 décembre – Restaurant Sorrento

Ugo Giguère, Initiative de journalisme local, La Presse Canadienne