La vaccination contre la COVID-19 se poursuit sur la Côte-Nord

·3 min read

La campagne de vaccination contre la COVID-19 sur la Côte-Nord progresse lentement mais sûrement : 475 doses auront été administrées depuis le 23 décembre, majoritairement aux employés et aux résidents du CHSLD Gustave-Gauvreau de Sept-Îles.

Les résidents, le personnel de l’installation et les médecins qui y travaillent, soit quelques 300 personnes, ont reçu la première dose du vaccin Pfizer/BioNTech. Les doses restantes ont été inoculées à d’autres travailleurs de la santé dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Sept-Rivières, dont les employés, médecins et certains proches aidants œuvrant au CHSLD de Port-Cartier. Toutes les personnes vaccinées doivent recevoir une seconde dose du vaccin – afin qu’il soit le plus efficace possible – environ 21 jours après la première, soit vers le 13 décembre.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la région a annoncé que la campagne de vaccination se poursuivra dans la MRC de Manicouagan la semaine prochaine. Le vaccin sera tout d’abord offert au personnel de la santé des CHSLD de Baie-Comeau ainsi qu’à certains proches aidants et à d’autres travailleurs du milieu.

Puisque les vaccins sont distribués graduellement dans les provinces, il n’est pas possible de savoir le nombre de doses que recevra la Côte-Nord dans les prochains jours ou combien de personnes pourront être vaccinées.

La livraison du vaccin de la société américaine Moderna devrait donner un second coup d’envoi à la campagne de vaccination nord-côtière dans les prochaines semaines. Ottawa s’attend à recevoir environ 168 000 doses de ce vaccin, approuvé par Santé Canada le 23 décembre, d’ici la fin de l’année et une seconde livraison d’autant de doses à la mi-janvier. Le médecin-conseil en santé publique du CISSS de la Côte-Nord, Richard Fachehoun, avait confirmé en conférence de presse que le vaccin de Moderna serait favorisé pour la suite de la vaccination dans la région.

C’est que le vaccin de Moderna est plus facile à déplacer et manipuler que celui de Pfizer/BioNTech, qui doit être maintenu entre -60°C et -80°C. Les fioles du vaccin de Moderna peuvent être entreposées à -20°C et donc demeurer stables lors d’un transport de plus longue durée, par exemple pour arriver à l’Hôpital de Sept-Îles, l’unique site de vaccination sur le territoire nord-côtier pour le moment. Les deux doses de ce vaccin doivent être administrées à 28 jours d’intervalle.

Si le Québec est pour l’instant en tête de peloton au pays en termes de nombre de doses inoculées, la province devra accélérer sa campagne de vaccination pour atteindre son objectif de 57 000 personnes vaccinées au 4 janvier. Au moment d’écrire ces lignes, 22 500 individus avaient reçu une première dose du vaccin Pfizer/BioNTech à l'échelle de la province.

Bilan de la région

En date du 29 décembre, la Côte-Nord recensait 298 cas confirmés de COVID-19 sur son territoire, dont 272 guérisons et deux hospitalisations en cours. La Minganie compte 16 personnes infectées depuis le début de la pandémie, soit une légère hausse par rapport à l’automne, tandis que le bilan de la Basse-Côte-Nord a atteint six infections au coronavirus. Au rythme où augmentent les cas, la Côte-Nord devrait dépasser les 300 cas mercredi ou jeudi.

Laurence Dami-Houle, Initiative de journalisme local, Le Portageur