L'agglomération de Longueuil enregistre un déficit de 1,6 million $

·2 min read

Les membres du conseil d’agglomération de Longueuil ont voté, jeudi dernier, un budget supplémentaire de 1,626,000$ pour permettre à l’agglomération de terminer l’année, malgré un déficit d’opération. Les cinq villes liées de l’organisme devront cependant éponger ce déficit et pour Boucherville, la dépense supplémentaire représente une somme de 250,000 $ ce qui ne semble pas inquiéter le maire Jean Martel. Il a d’abord voté en faveur de ce budget supplémentaire de 1,6 million $ mais il a aussi expliqué que, dans le cas de Boucherville, ce déficit serait absorbé à même l’aide de plus de 4 millions de dollars que Québec a alloué à la ville, pour passer à travers la crise de la Covid-19.

Les sommes nécessaires au comblement du déficit de l’agglomération proviendront des quatre autres municipalités, selon leur poids démographique.

Les maires de Saint-Bruno-de-Montarville et de Saint-Lambert ont signifié leur dissidence tout en souhaitant que l’agglomération, dans les prochaines années, puisse se constituer un surplus budgétaire pour ne plus avoir à revivre une telle situation de déficit.

Dans un cas comme dans l’autre le déséquilibre fiscal dans l’agglomération, maintes fois dénoncés par les maires, défavoriserait toujours Saint-Lambert et Saint-Bruno, entre autres.

120,000$ pour L’Orchestre symphonique

L’orchestre symphonique de Longueuil étant un organisme relevant de la compétence de l’agglomération de Longueuil, le conseil d’agglomération a voté, jeudi dernier, une nouvelle aide financière à l’OSL pour l’année 2021. Les cinq villes verseront une subvention de 120,000$ et la Ville de Longueuil y ajoutera 22,000$ en frais de location de locaux.

Le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, Martin Murray en a cependant profité pour demander à ce que l’appellation de l’orchestre soit revue.

L’OSL porte le nom d’Orchestre symphonique de Longueuil alors que ce sont les cinq villes de l’agglomération, donc les citoyens de toutes ces villes, qui payent une partie de leur taxes pour subventionner l’OSL et, à ce titre, il serait plus juste et équitable, selon monsieur Murray, de modifier le non de l’OSL pour Orchestre symphonique de l’agglomération de Longueuil. La suggestion a, au moins, été entendu

François Laramée, Initiative de journalisme local, La Relève