L'APTS manifeste pour l'octroi des primes liées à la COVID-19

·2 min read

Des membres lavallois de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) ont manifesté, le 3 février, à l'Hôpital de la Cité-de-la-Santé en lien avec l'octroi des primes liées à la COVID-19.

Ceux-ci provenaient des secteurs de l'imagerie médicale, la radiologie, l'électrophysiologie médicale, des laboratoires et du génie biomédical.

Ils revendiquent notamment l'accès à la prime de risque de 8 % et le paiement de la prime «escalier» pouvant aller jusqu’à 1 000 $ par mois. Celles-ci ont été accordées aux préposées aux bénéficiaires, aux infirmières et au personnel de l'entretien ménager lors du printemps 2020.

«Cela fait bientôt un an que nos membres tiennent le réseau à bout de bras, sans recevoir une juste reconnaissance pour le risque auquel ils et elles s’exposent, indique Natacha Pelchat, représentante nationale de l'APTS à Laval. La pénurie de main-d’œuvre est pourtant bien réelle dans les services de diagnostic du CISSS de Laval.»

L'organisation syndicale a d'ailleurs profité de cette manifestation pour inviter la population à signer une pétition revendiquant l'octroi de ces primes pour le personnel professionnel et technique.

«Le gouvernement doit arrêter de faire la sourde oreille et reconnaître qu’il y a plus que trois titres d’emploi dans le réseau, ajoute Mme Pelchat. Nos membres jouent un rôle essentiel, entre autres pour faire des examens, permettre le fonctionnement d’appareils essentiels aux traitements et analyser des échantillons potentiellement contaminés par la COVID-19. Sans ces indispensables, impossible de prendre soin des gens ou de contenir des éclosions de coronavirus.»

Rappelons que l'APTS regroupe près de 2500 membres et employés du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval.

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local, Courrier Laval