L'Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec encourage la population à recycler de façon responsable

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
·2 min read

ENVIRONNEMENT. Alors qu'un grand nombre de Québécois ont dû adopter le travail à distance en cette période de pandémie, l'utilisation d'appareils électroniques ne cesse d'augmenter. Toutefois, la question suivante se pose : qu'adviendra-t-il des produits électroniques désuets ou qui ne fonctionnent plus? À l'occasion de la Semaine québécoise de réduction des déchets, qui se tiendra du 17 au 25 octobre, l'Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec (ARPE-Québec) souhaite justement sensibiliser la population à l'importance de recycler les vieux produits électroniques, et ce, de façon responsable pour l'environnement. «Avec l'essor du télétravail au Québec, il est essentiel que chacun d'entre nous pose le bon geste avec les ordinateurs ou les écrans qui ont été remplacés par de nouveaux appareils au cours des derniers mois. Ce qui compte, c'est de prendre le temps de recycler de façon sécuritaire nos vieux appareils en allant les porter dans l'un des quelque 1 000 points de dépôt officiels accessibles gratuitement dans toutes les régions du Québec. Et pourquoi ne pas profiter du fait que nous sommes davantage à la maison pour faire un grand ménage du sous-sol pour également recycler nos vieux téléviseurs, lecteurs DVD et systèmes de son?», souligne Martin Carli, vulgarisateur scientifique, qui rappelle qu’en 2019 uniquement, les Québécois ont récupéré en moyenne 2,5 kg chacun. Ce qui représente un total de plus de 20 000 tonnes de produits électroniques recyclés ou acheminés vers le réemploi.

L'ARPE-Québec se réjouit d’ailleurs de constater que de nombreux Québécois participent activement à son programme Recycler mes électroniques, qui favorise le recyclage responsable et écologique de plus de 150 types de produits (téléviseurs, ordinateurs portables et de bureau, accessoires d'ordinateur, imprimantes, tablettes électroniques, cellulaires, etc.). Depuis le début du programme en 2012, plus de 140 000 tonnes métriques de produits électroniques désuets ont été détournées des sites d'enfouissement, ce qui pourrait remplir des semi-remorques dont la file s'étendrait de Gatineau à Québec!

Pour trouver un point de dépôt officiel au Québec, consulter la liste complète des produits acceptés et obtenir plus d'information sur le recyclage des produits électroniques, on se rend sur https://www.recyclermeselectroniques.ca/qc/

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal