Le Brésil, une démocratie militarisée