Le conseiller Daniel Hébert prend ses distances

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local
·2 min read

Le conseiller municipal de Marigot, Daniel Hébert, prend ses distances avec son collègue Michel Poissant qui, depuis cinq mois, est à créer son propre parti politique.

«Malgré tout le respect que je dois à monsieur Poissant, le conseiller municipal de Vimont, j’avais décliné son offre de m’impliquer dans la création et le développement de son nouveau parti politique municipal», a courriellé vendredi soir dernier M. Hébert au Courrier Laval.

Il réagissait ainsi à un article mis en ligne le matin même selon lequel il était partie prenante de la formation en devenir.

«Je n’y suis donc pas associé ni de près ni de loin. Je lui souhaite quand même bonne chance dans la réalisation de ses projets», enchaînait le conseiller indépendant tout en précisant qu’il n’est «pas fermé à l’idée de [s]’associer à une autre formation politique en vue des élections municipales de l’an prochain».

Une déclaration qui n’a pas été sans surprendre Michel Poissant, qui affirme que M. Hébert était de toutes les discussions et rencontres importantes depuis le jour un. Il en donne pour preuve le nom du parti, Laval citoyens, qui était d’ailleurs la suggestion de Daniel Hébert.

L’imbroglio autour de la présence de Daniel Hébert au sein de cette nouvelle organisation politique découle d’un malencontreux concours de circonstances, explique le futur chef, Michel Poissant.

Alors que ce dernier – à l’occasion d’une entrevue téléphonique le 23 octobre au matin – répondait par l’affirmative à la question si le conseiller Hébert faisait équipe avec lui, le principal intéressé lui avait signifié deux jours plus tôt qu’il quittait le navire à la suite d’une prise de bec entre les deux hommes.

Revenant sur les événements du 21 octobre, Michel Poissant souligne avoir mis fin à la conversation en lui disant: «"Écoute, Daniel, c’est un peu émotif la discussion. Je pense qu’on devrait dormir là-dessus et s’en reparler dans 24-48 heures [le temps de laisser] retomber la poussière"».

Puis, dans les heures qui ont suivi l’entrevue avec l’élu de Vimont, Daniel Hébert lui confirmait par courriel son retrait définitif du projet.

Rappelons que MM. Poissant et Hébert ont fait leurs débuts ensemble sur la scène municipale au sein du Mouvement lavallois, bannière sous laquelle ils ont été élus en 2013, puis réélus en 2017. Au printemps 2018, ils étaient du groupe des 10 dissidents à quitter le parti avec fracas et parmi les 5 à rejoindre l’hiver suivant les rangs d’Action Laval. Le 20 mai dernier, tous deux faisaient défection. Depuis qu’ils siègent comme indépendants au conseil municipal, les deux conseillers avaient l’habitude de voter d’une seule et même voix.

Stéphane St-Amour, Initiative de journalisme local, Courrier Laval