Le contrôle du Sénat semble échapper aux démocrates

Lisa Mascaro et Mary Clare Jalonick
·1 min read

WASHINGTON — Les espoirs des démocrates de reprendre le contrôle du Sénat fondaient à vue d'oeil mercredi matin, au lendemain d'une soirée électorale décevante qui a vu les républicains défaire plusieurs de leurs rivaux pour préserver leur mince majorité.

Plusieurs courses n'étaient pas encore terminées, et au moins une d'entre elles fera l'objet d'un deuxième tour en janvier.

Les démocrates sont montés au front de la Nouvelle-Angleterre jusqu'au Sud profond des États-Unis, du Midwest jusqu'aux Rocheuses, tentant de prendre des bastions républicains — mais aux premières lueurs du jour mercredi, rien n'avait vraiment changé.

Les démocrates ont engrangé un gain dans l'Arizona, où l'ancien astronaute Mark Kelly a chassé la sénatrice républicaine sortante Martha McSally. Ils ont aussi gagné au Colorado. Mais en Alabama, l'ancien entraîneur de football Tommy Tuberville a battu le sénateur Doug Jones.

Certaines des courses les plus chaudement disputées ont tourné à l'avantage des républicains: en Caroline du Sud, le sénateur Graham a survécu à la pire guerre électorale de sa carrière pour battre M. Harrison; au Texas, le sénateur John Cornyn a défait l'ancien pilote militaire MJ Hegar; dans l'Iowa, la sénatrice Joni Ernst a devancé la démocrate Theresa Greenfield dans une course qui aurait pu pencher d'un côté comme de l'autre; au Montana, le sénateur Steve Daines a lessivé le gouverneur Steve Bullock; Susan Collins a gagné dans le Maine; et au Kansas, le représentant Roger Marshall a battu la sénatrice Barbara Bollier, une ancienne républicaine qui avait énergisé les démocrates dans un État qui n'a pas envoyé de démocrate au Sénat depuis 1932.

Lisa Mascaro et Mary Clare Jalonick, The Associated Press