Le fond de soutien « TA PME » : Un chemin vers le numérique des entreprises

·3 min read

La Société de développement du Témiscamingue (SADC) a lancé un fond de soutien intitulé « TA PME ». « Le programme est structuré autour de deux volets. Un premier volet qui vise de permettre aux petites entreprises d’adapter leurs opérations en raison de la COVID-19 et ainsi assurer leur pérennité en se dotant d’un site transactionnel de base. Ensuite, un deuxième volet qui va permettre aux petites entreprises d’innover et de se moderniser afin de mieux relancer leurs activités à la suite de la crise de la COVID-19, en les soutenant dans leurs démarches de réorganisation, de modernisation, d’automatisation du milieu du travail assurant le respect des normes sanitaires et un gain de productivité » nous indique le responsable pour le programme de TA PME et consultant auprès de la SADC, monsieur Louis Kirouac.

Les critères d’admissibilité

À noter que la subvention est équivalant à 50 % des frais encourus pour la réalisation d’une démarche stratégique, jusqu’à un maximum de 3 000 $. Les frais excédentaires sont à la charge de l’entreprise. Le comité se réserve le droit de refuser certaines demandes. « Plusieurs critères encadrent l’admissibilité au programme, dont principalement, être une entreprise privée ou une coopérative avec activités commerciales » souligne le consultant auprès de la SADC.

Le passage au numérique

Les demandes peuvent être déposées en tout temps jusqu’à épuisement des fonds et la priorité sera donnée aux entrepreneurs qui en sont à leur première demande, par ailleurs, le comité se réserve le droit de refuser certaines demandes. « On invite les entreprises qui ne possèdent pas de plateformes transactionnelles ou celles-ci ne sont pas fonctionnelles au moment de la demande de déposer leur demande et activer leur processus de démarches afin de bénéficier du programme » déclare monsieur Louis Kirouac.

Les projets admissibles

Les projets admissibles sont ceux liés à l’innovations et modernisation du modèle d’affaires, aux avancées technologiques ou procédés de fabrication innovants. Également, pour les entreprises qui envisagent entamer un processus visant à soutenir de futures innovations (finance, gestion, produit, réseau relation client, etc.). La transformation numérique de l’entreprise pour assurer la pérennité et les projets d’innovation en lien avec le développement durable sont également parmi les projets admissibles dans le cadre de ce programme. Les demandes doivent parvenir des entreprises de moins de 50 employés.

Les conditions d’admissibilités

L’entreprise doit faire affaire avec une entreprise de l’Abitibi-Témiscamingue pour la réalisation du diagnostic et la formation et aussi avoir pignon sur rue au Témiscamingue. L’entreprise doit avoir débutée ses opérations avant le 1er janvier 2020 et s’engage à aviser la SADC du Témiscamingue si, au cours de la période pendant laquelle la présente demande est étudiée, il y a une offre de contribution de la part d’autres intervenants au dossier. Pareillement, les frais réclamés ne doivent pas faire l’objet d’un remboursement d’une autre source et les fournisseurs doivent être des entreprises canadiennes et les coûts admissibles doivent aussi être en devise canadienne. Finalement, l’entreprise doit compléter le formulaire de demande, fournir les soumissions des fournisseurs et répondre à toutes les conditions et elle doit accepter et remplir les conditions écrites dans l’entente de contribution non remboursable et la signer. « Le virage numérique des commerçants, artisans et entrepreneurs Témiscamiens doit se faire le plus rapidement et le plus efficacement possible » a conclu monsieur Kirouac.

Moulay Hicham Mouatadid, Initiative de journalisme local, Reflet Témiscamien (Le)