Le Gala d’humour du Gros Buck de passage à Ville-Marie

Moulay Hicham Mouatadid, Initiative de journalisme local
·2 min read

Pour une seule fois réunie, les humoristes JC Surette, Alphé Gagné, Reda Saoui et Derrick Frenette, ont présenté un spectacle d’humour unique durant le temps de la chasse, du 20 au 24 octobre prochain, dans la grande région de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec. « C’est la première fois que nous venons au Témiscamingue. C’est rare que les formules comédie club prennent la route. Habituellement ce sont des spectacles solos, mais avec le Gros Buck nous sommes 3 humoristes » nous fait savoir, l’organisateur de la tournée du Gros Buck 3 et plaisantin, monsieur Derrick Frenette.

La découverte de la région

Pour la première fois, le Gros Buck s’est arrêté à Malartic et Ville-Marie, respectivement le mardi 20 octobre au Théâtre Meglab et le jeudi 22 au Théâtre du Rift. « Je suis originaire de Val-d’Or et j’organise cette classique annuelle dans le but de faire découvrir ma région à mes collègues et aussi avoir du plaisir. Plus que jamais dans le contexte actuel je crois nécessaire de donner accès à la culture aux citoyens » explique monsieur Frenette.

Le défi de la COVID-19

Les humoristes de cette édition étaient confirmés avant le début de la pandémie. Selon l’organisateur de cette tournée, « tous nous avions peur que cette belle tournée n’ait pas lieu. Nous sommes heureux de pouvoir prendre la route avec ce show et aller à la rencontre du public. Je salue la collaboration de tous les partenaires! ». D’ailleurs le contexte de la COVID-19 a fallait compliquer davantage l’organisation de cette belle tournée en Abitibi-Témiscamingue. « L’insécurité face à la tenue de la tournée avec les codes de couleurs… On ne savait pas si la région allait tomber au rouge. Nous sommes contents de pouvoir être là, vraiment » soutient Derrick Frenette.

Une fierté d’appartenance

L’humoriste originaire de Val-d’Or, Derrick Frenette, a développé l’idée de cette tournée il y a deux ans : « Je suis toujours content de donner des spectacles dans ma région natale et je voulais créer une classique annuelle avec laquelle je peux amener avec moi des amis humoristes. Avec la pandémie, j’avais peur que nous ne puissions pas présenter la tournée cette année. Heureusement, les promoteurs de spectacles des différents lieux de diffusion ont à cœur la culture et ont embarqué malgré les contraintes sanitaires et financières. Je suis très fier que nous présentons des spectacles vivants en ces moments incertains! » a-t-il déclaré.

Moulay Hicham Mouatadid, Initiative de journalisme local, Reflet Témiscamien (Le)