Le nombre de véhicule sur route a bondi de 25 % sur la Rive-Sud en 18 ans, et même de 30 % à Boucherville

·3 min read

La Rive-Sud ne fais pas exception au phénomène d’augmentation du nombre de véhicule sur les routes. Boucherville non plus car depuis 2001, le parc automobile de la Ville a grimpé d’environ 30 % ; le nombre de véhicule passant de 20,374 en 2001 à 24,021 en 2009 puis à 26,848, il y a deux ans. Cette augmentation a évidemment suivi la courbe de croissance de la population.

En 2019, le ratio pour 1000 habitants est de 553 véhicules dans l’agglomération de Longueuil. Il est de 555 à Laval, de 635 dans la couronne nord et de 643 en banlieue sud.

Le premier rang appartient cependant à la ville de Vaudreuil-sur-le-lac avec un taux de 909 véhicules pas 1000 habitants.

Depuis 2001 dans l’ensemble du territoire de la CMM, (Communauté métropolitaine de Montréal) on note une augmentation de 25 % du nombre de véhicules sur les routes.

Sur la Rive-Sud, sans surprise c’est la ville de Longueuil qui arrive en tête avec 135,114 véhicules sur son territoire. Boucherville en compte 26,848 ce qui place la ville au 13e rang du palmarès de la Communauté métropolitaine de Montréal. Au 15e rang, Ste-Julie compte 19,585 véhicules, Saint-Bruno-de-Montarville (au 20e rang), 16497, Varennes, au 27e rang avec 13,981 véhicules, St-Amable est 44e avec 8830 (au 44e rang), Contrecœur compte 6092 véhicules sur son territoire (au 50e rang) et Verchères est au 59e rang avec 3840 véhicules.

Plus de véhicules électriques

Meilleure nouvelle s’il en est une, le nombre de véhicule électrique est en hausse. En tête des municipalités présentant la plus forte proportion d’autos électriques sur l’ensemble des véhicules en circulation sur son territoire, on trouve, ex æquo, Saint-Bruno-de-Montarville et Saint-Lambert (2,8 %). Suivent Westmount (2,7 %), Rosemère (2,6 %), Mont-Saint-Hilaire (2,6 %), Lorraine (2,6 %) et Senneville (2,5 %). Il y a 805 véhicules électriques sur le territoire de Boucherville, ce qui place la Ville au 7 rang de toutes les villes de la grande région de Montréal avec un pourcentage de 2,2 %. Longueuil en compte 2059 mais en proportion, cela représente 1,3 % seulement du parc automobile. Ste-Julie et ses 483 véhicules électriques sont au 12e rang avec une moyenne de 1,9 %, le même pourcentage qu’à Contrecœur ou on compte 151 véhicules électriques. A Verchères c’est 1,7 % des véhicules que l’on peut recharger et à Saint-Amable, 1.3 %. Du cotée de Varennes, on recense 289 véhicules de ce type.

Dans l’ensemble du grand Montréal, le nombre total de véhicules est passé de 1 960 025 à 1 983 536, entre 2018 et 2019, une hausse de plus de 23 000 selon une étude récemment rendue publique par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Le nombre de camions légers (VUS, minifourgonnettes, etc.) a continué sa forte croissance, avec 44 000 véhicules de plus, l’an dernier. En 2001, on dénombrait 285 000 camions légers dans le Grand Montréal, comparativement à 765 000, en 2019.

Le nombre de voitures, lui, a baissé de 20 500 en un an. Sur une plus longue période, de 2001 à 2019, il est passé de 1 168 000 à 1 219 000

Rappelons que cette étude a été récemment rendue publique par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) en collaboration avec l’Observatoire du Grand Montréal.

François Laramée, Initiative de journalisme local, La Relève