Le secteur manufacturier est satisfait

·2 min read

COVID-19. Les Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) saluent le fait que le gouvernement du Québec reconnaisse l'importance du secteur manufacturier dans la relance économique du Québec en lui permettant de poursuivre ses activités malgré le nouveau confinement. «Le pire scénario pour les manufacturiers était de fermer complètement certains sous-secteurs, ce qui a été évité aujourd'hui. Les manufacturiers sont conscients de la situation actuelle de la pandémie au Québec et souhaitent tout mettre en œuvre pour protéger la santé de leurs travailleurs et de la population», affirme Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ. «Comme le disait le premier ministre du Québec en décembre dernier et qu'il a réitéré aujourd'hui, il n'y a à peu près pas d'endroits dans le monde où le manufacturier est fermé. Nos entreprises manufacturières font face à une compétition féroce à l'international, notamment aux États-Unis, où leurs concurrents, eux, continuent d'opérer. En leur permettant de réaliser leurs engagements actuels, le gouvernement tient compte du fait que les besoins en biens et produits sont difficiles à mettre sur pause et qu'il faut préserver la compétitivité du secteur manufacturier québécois », ajoute-elle en demandant les mesures nécessaires afin d'éviter que les manufacturiers se retrouvent à chaque deux semaines devant l'éventualité d'un confinement. «Il nous faut obtenir des données précises sur le nombre d'éclosions dans les différents sous-secteurs du manufacturier. De cette manière, il sera possible de cibler les sous-secteurs qui doivent être davantage accompagnés, et ce, de concert avec la CNESST. Nous offrons toute notre collaboration au gouvernement du Québec en ce sens», souligne la présidente-directrice générale de l’organisation qui représente 1 100 manufacturiers à travers le Québec.

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal