Le succès inespéré des produits Emma Joie

·4 min read

Le succès de l’entreprise jonquiéroise Les Produits Emma Joie dépasse les attentes de ses propriétaires, Jenny-Kim Grandisson Bergeron et Jennifer Rousseau. En quelques mois, près de 200 commandes de produits pour le corps zéro déchet et faits à la main ont été effectuées. Le duo planifie maintenant l’ouverture d’une boutique physique, qui s’ajoutera aux quatre points de vente actuels et au site Internet.

L’idée de créer cette entreprise a germé dans la tête de Jennifer Rousseau, une maman de 26 ans native du Lac-Saint-Jean, au début de la pandémie. Celle qui avait de la difficulté à occuper un emploi, en raison de ses nombreuses absences liées à la santé de son enfant, a commencé à rêver d’être sa propre patronne.

Forte de son bagage en comptabilité, en secrétariat et en cuisine, elle a décidé de créer des produits véganes pour le corps.Son amie Jenny-Kim Grandisson Bergeron n’a pas hésité à se joindre à elle. « J’en commandais chez d’autres entreprises et les délais étaient super longs. Jenny-Kim connaissait bien tout ce qui touchait les huiles essentielles. On a jumelé nos connaissances pour faire nos produits », explique Jennifer Rousseau.

Les deux jeunes femmes ont fait de nombreux essais, suivi des formations, autant en marketing qu’en fabrication de produits, et se sont inscrites chez Forgescom, un service aux entreprises du Centre de services scolaire du Lac-Saint-Jean.

Elles ont ensuite entrepris des démarches gouvernementales et auprès de Santé Canada pour officialiser la création des Produits Emma Joie. L’entreprise est également parrainée par Promotion Saguenay.

Si Jennifer Rousseau s’occupe à temps plein de l’entreprise, sa partenaire de 22 ans est souvent à l’extérieur de la région, puisqu’elle travaille pour Hydro-Québec. Mais les jeunes femmes se parlent quand même tous les jours et prennent toutes les décisions concernant l’entreprise conjointement.

Bombes de bain Les Produits Emma Joie se spécialisent dans les bombes de bain originales. Certaines peuvent contenir des surprises. Par exemple, elles peuvent cacher un bijou ou révéler quelque chose, comme celles sous la thématique Harry Potter qui, une fois mises dans l’eau, dévoilent la couleur d’une des quatre maisons de l’école de sorcellerie Poudlard.

L’entreprise compte également de nombreux produits pour le corps, dont des baumes à lèvres, des gels douche et des crèmes analgésiques.

Lors de la production, une attention est apportée pour que les créations ne soient pas dommageables pour l’environnement. « On utilise le moins de plastique possible. On fait aussi attention pour que tous nos achats soient faits dans la région. Je crois que 90 % de nos fournisseurs sont au Saguenay–Lac-Saint-Jean. On se disait : ‘‘On ne peut pas demander à nos clients d’acheter local, si nous aussi, nous ne faisions pas l’effort.’’ », continue Jennifer Rousseau. Tous les produits sont également véganes.

Expansion rapide L’entreprise a vraiment été victime de son succès. Les commandes ont rapidement dépassé la capacité de production. Certains produits sont tellement recherchés que les jeunes femmes ont de la difficulté à fournir certains de leurs points de service.

Au départ, la fabrication se faisait dans l’appartement de Jenny-Kim Grandisson Bergeron ; l’entreposage, chez Jennifer Rousseau. Mais ce n’est plus possible. Les jeunes femmes ont dû trouver un commerce pour y faire la production.

Elles comptent ouvrir une boutique physique et engager quelques employés. « C’est vraiment un rêve qui se réalise. C’est le plus beau problème que de jeunes entrepreneures peuvent avoir. On est déjà prêtes à engager des employés, prêtes à ouvrir une boutique », souligne Jennifer Rousseau.

La date de l’ouverture n’est pas encore officielle, mais les entrepreneures visent le début de 2021. Son emplacement n’a toujours pas été dévoilé, mais le bail est signé, assurent-elles.

Pour la prochaine année, les entrepreneures aimeraient ajouter de nouveaux points de service. Elles rêvent aussi qu’un jour, leurs produits ne soient plus seulement dans la région.

Pour le moment, Jenny-Kim Grandisson Bergeron et Jennifer Rousseau comptent le Familiprix Michel Lévesque de Chicoutimi, Les Découvertes d’Audrey de Chibougamau, Les Barbières de Chicoutimi et le site Web Lapin Orange d’Alma comme points de vente. L’entreprise a également un site Internet, où l’on retrouve tous ses produits disponibles, en plus de plusieurs exclusivités.

Le duo dévoile les nouveautés quotidiennement sur sa page Facebook, Les Produits Emma Joie.

Myriam Arsenault, Initiative de journalisme local, Le Quotidien