Le taux de chômage retrouve son niveau d’avant la crise au Saguenay-Lac-Saint-Jean

·3 min read

Le taux de chômage et l’emploi au Saguenay-Lac-Saint-Jean ont retrouvé en octobre leur niveau connu avant le début de la crise.

Le taux de chômage s’est établi à 6,2% en octobre dans la région, en diminution de 0,7% par rapport au mois de septembre, selon les données de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) publiées vendredi.

Il atteignait ce même taux en février, avant que la crise sanitaire ne plombe l’économie en mars et frappe durement le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Rappelons que la région affichait le taux de chômage le plus élevé au Québec en mai, à 16,1%, de même qu’en juin, moment où il a atteint un sommet de 16,5%.

Il a depuis connu une chute rapide dans la foulée de la réouverture de plusieurs secteurs de l’économie. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean occupe maintenant le huitième rang des régions affichant le plus haut taux de chômage au Québec.

En octobre, le taux de chômage régional se situe pour un troisième mois consécutif sous le seuil du taux de chômage provincial, qui a atteint 7,9%, selon les données désaisonnalisées résultant d’une moyenne mobile trois mois. Il s’agit d’une diminution de 0,6% par rapport à septembre.

Avec cette nouvelle baisse en octobre, le taux de chômage au Saguenay-Lac-Saint-Jean connaît la troisième plus importante diminution parmi les régions du Québec par rapport à septembre, derrière Montréal (-1,7%) et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (-1,6%).

Deux régions ont pour leur part vu leur taux de chômage augmenter de moins d’un point de pourcentage, soit l’ensemble formé par la Côte-Nord et le Nord-du-Québec (+0,7%) et le Centre-du-Québec (+0,4%).

Gain de 600 emplois L’emploi au Saguenay-Lac-Saint-Jean a par le fait même renoué en octobre avec le niveau qu’il connaissait avant le début de la crise sanitaire et économique, le dépassant même légèrement.

La région comptait 128 700 emplois en octobre, par rapport à 128 400 emplois en février. L’emploi se rapprochait déjà en septembre de son niveau connu avant la crise.

Une légère augmentation de 600 emplois a été enregistrée en octobre par rapport à septembre, d’après les données de l’ISQ.

Le secteur des services, en particulier le commerce de gros et de détail, a connu un gain en octobre dans la région, selon Statistiques Canada, alors qu’une baisse d’emploi a été observée du côté du secteur de la fabrication.

On peut cependant s’attendre à ce que le passage en zone rouge lundi dernier vienne ternir les prochaines données régionales de l’emploi, en raison de la fermeture de la salle à manger des restaurants, des salles de spectacles et des salles d’entraînement, notamment.

Rappelons que 19 000 emplois avaient été perdus dans la région au plus creux de la crise, selon le relevé de mai.

Myriam Gauthier, Initiative de journalisme local, Le Quotidien