Les chefs micmacs accusent le fédéral de vouloir saisir du matériel de pêche

·1 min read

HALIFAX — L’Assemblée des chefs micmacs de la Nouvelle-Écosse accuse le ministère fédéral des Pêches et Océans de vouloir saisir des engins et des casiers provenant de la pêche au homard de subsistance autochtone.

Les chefs ont condamné l'action présumée de Pêches et Océans Canada dans un communiqué publié vendredi. Ils exigent que cette présumée saisie soit annulée.

L'assemblée se dit également préoccupée par la sécurité des pêcheurs micmacs à la suite d'une série de violents affrontements et de vandalisme, comme l'incendie qui a ravagé une fourrière de homard contenant des prises micmaques à Pubnico-Ouest-le-Centre, en Nouvelle-Écosse. plus tôt ce mois-ci.

Une porte-parole du ministèrel, Jane Deeks, a déclaré qu'elle ne pouvait pas commenter ces allégations pour le moment.

L'assemblée des chefs micmacs de la Nouvelle-Écosse avait été convoquée par le chef de la Première Nation Siepekne'katik, Mike Sack.

Celui-ci a publié un communiqué pour dire que les Autochtones hésitaient à pêcher parce qu'ils craignaient la violence et les actes de vandalisme.

Selon la Première Nation, les pertes financières liées aux dommages antérieurs s'élèveront à plus de 3 millions $.

La Presse Canadienne