Les enfants ont autant besoin en temps de pandémie, voir même plus…

·2 min read

« On dirait que ça me touche encore plus avec la COVID, on est tous en arrêt, mais ces causes-là ont toujours besoin d’argent. Les enfants ne cessent pas d’être malades pour autant. », partage-t-elle, réalisant que 2 Millions de moins sur une année est énorme.

Vicky Lemieux, originaire de Sept-Îles, demeure maintenant à Montréal. L’entreprise où elle travaille participe depuis des années aux 24 heures de Tremblant, permettant de venir en aide à plusieurs causes, particulièrement la Fondation Charles-Bruneau, pour la recherche sur le cancer à l’Hôpital Ste-Justine de Montréal. Dû à la pandémie, les objectifs ont été revus à la baisse, ce qui la motive davantage à faire sa part.

« L’an passé, j’ai amassé 2000$. Puisque les objectifs ont été diminués de moitié, j’ai décidé de multiplier les miens par deux », mentionne la Septilienne qui a déjà atteint son objectif, ayant amassé plus de 5000$.

Pour cette année, il ne sera pas possible de faire l’événement sur les pentes du Mont Tremblant. Vicky a toujours été une sportive, ayant fait partie des Astérides de Sept-Îles pendant 15 ans, faisait également du ski. Elle s’est mise à la course afin de relever ce nouveau défi et se sent d’attaque.

L’édition 2020 aura lieu ce samedi 5 décembre, pour un 24 heures consécutives. Le tout a été adapté en raison de la pandémie, et se fera virtuellement. Chaque équipe avait la possibilité de créer son propre défi sportif.

« Pour notre part, moi et mon équipe de 8, allons courir en moyenne 40 km, dont une vingtaine de kilomètres ensemble près du Canal Lachine, et le reste chacun de notre côté. », précise-t-elle.

Il est encore temps de donner pour la cause en cliquant sur ce lien : https://participant.24htremblant.com/fr/users/vicky-lemieux-0?fbclid=IwAR2GZtPpxNEsGDK7B43arwgUNEdj7TnQB42YL_SwlpC4L3EpmPsH-_KznVU

Karine Lachance, Initiative de journalisme local, Ma Côte-Nord