Les Français regardent toujours la télévision

Sylvie Pierre, Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication/Centre de recherche sur les médiations, Université de Lorraine
·1 min read
<span class="caption">Les événements sportifs comme la Coupe du monde de football continuent d’enregistrer des records d’audience. </span> <span class="attribution"><a class="link rapid-noclick-resp" href="https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e5/France_champion_of_the_Football_World_Cup_Russia_2018.jpg/1280px-France_champion_of_the_Football_World_Cup_Russia_2018.jpg" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:Wikimedia Commons">Wikimedia Commons</a>, <a class="link rapid-noclick-resp" href="http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:CC BY-SA">CC BY-SA</a></span>
Les événements sportifs comme la Coupe du monde de football continuent d’enregistrer des records d’audience. Wikimedia Commons, CC BY-SA

La télévision réunit toujours le public autour d’événements politiques ou sportifs. La Coupe du monde ou l’Euro de football ont fait des records d’audience, à plus de 20 millions de téléspectateurs. De même, le discours du président de la République Emmanuel Macron du 16 mars 2020, concernant les mesures Covid, a été suivi par 35 millions de téléspectateurs, soit 86,6 % du public de quatre ans et plus.

Le sociologue Daniel Dayan a d’ailleurs montré que ces cérémonies télévisées constituent un moment fort de la sensibilité collective au sein de la nation.

This content is not available due to your privacy preferences.
Update your settings here to see it.

La preuve par trois : les experts de The Conversation déclinent 3 aspects d’une question d’actualité en 3 épisodes à écouter, à la suite ou séparément ! Dans cette série, Sylvie Pierre, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Lorraine, nous donne trois raisons de ne pas croire en la mort de la télévision.

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation, un site d'actualités à but non lucratif dédié au partage d'idées entre experts universitaires et grand public.

Lire la suite: