Les organismes communautaires se mobilisent pour le temps des fêtes

·3 min read

Le temps des fêtes est toujours très occupé pour les organismes communautaires. C’est notamment le cas du Book humanitaire à Saint-Jérôme et de Moisson Laurentides, qui ont plusieurs projets prévus pour le mois de décembre.

La semaine dernière, on soulignait l’ouverture de la halte-chaleur à Saint-Jérôme, pour venir en aide aux personnes itinérantes. Il s’agit d’un projet conjoint entre le Book humanitaire, la Ville de Saint-Jérôme et la Fondation Laurentides. Le service sera ouvert entre 20h et 8h, jusqu’au 31 mars prochain, permettra d’accueillir confortablement jusqu’à quinze personnes à la fois. Soupe, café et une oreille attentive sont également proposés à ceux et celles qui en ont besoin.

Selon Rachel Lapierre, présidente et fondatrice du Book humanitaire, la pandémie complique les choses pour les itinérants. « Ça les affecte directement. Et on ne voudrait pas que la COVID entre dans cette communauté puisque ce sont des personnes très mobiles, qui ne peuvent pas rester confinées à la maison. »

La présidente de l’organisme se réjouit de l’aide qui est apportée cette année particulièrement. Ce soutien leur est utile pour les autres projets qui les occupent comme le frigo communautaire, où l’on sert entre 225 et 250 repas par jour. « Il y a une grande clientèle qui est démunie dans la région. Ce sont des personnes pauvres ou qui ont perdu leur emploi qui viennent chercher à manger et ça fonctionne vraiment bien. Beaucoup de bénévoles vont porter des repas chaque jour. »

Chaque année, l’organisme prépare un grand souper de Noël et offre un diner à plus de 650 personnes le 25 décembre. En raison des mesures sanitaires liées à la pandémie, les repas seront plutôt livrés directement chez les personnes dans le besoin. Pour l’occasion l’École Hôtelière des Laurentides préparera plus de 250 repas.

« Je pense que cette année, les gens se disent : “À la place de faire un gros souper de Noël, pourquoi on n’irait pas porter des repas ? ” Moi je leur garantis tout le temps qu’ils auront beaucoup plus de plaisir. C’est voir une famille de 9 enfants qui sautent de joie parce qu’ils voient un repas arriver. Ça réchauffe le cœur, vraiment », raconte Rachel Lapierre.

Pour sa part, pour la première fois de son histoire, Moisson Laurentides met en place un Télédon, l’espace d’une journée : le 15 décembre prochain. En effet, 10 jours avant Noël, de 8 h à 21 h, la population pourra faire un don par téléphone en composant le 1 844 MOISSON. Des bénévoles seront disponibles à ce numéro pour prendre les dons.

Annie Bélanger, directrice générale de l’organisme rappelle que « personne n’est à l’abri de se retrouver dans une situation précaire. La pandémie actuelle nous le rappelle chaque jour. Chaque dollar reçu chez Moisson Laurentides permet de redonner 20 $ en aliments à plus de 21 000 personnes dans la région des Laurentides et dans la MRC Les Moulins dans la région de Lanaudière. »

Le Book humanitaire organise également une collecte de denrées pour les paniers de Noël. Les dons de nourriture peuvent être apportés directement au book humanitaire, du lundi au jeudi entre9h et 16h30. Il est également possible d’apporter les denrées au Carrefour du Nord, dans les boîtes prévues à cet effet, selon leurs heures d’ouverture.

Marie-Catherine Goudreau, Initiative de journalisme local, Journal Accès