Les organismes à l’avant-plan pour Éric Girard

·3 min read

Ayant créé avec son équipe le fonds d’entraide Mon Voisin, je m’en occupe au début de la crise, il se dit fier d’avoir pu aider les gens dans le besoin en amassant plus de 64 000 $ pour les Fêtes.

L’année 2020 n’a pas été de tout repos pour personne, y compris pour les élus. Le député caquiste de Lac-Saint-Jean, Éric Girard, dresse un bilan somme tout positif. Ayant créé avec son équipe le fonds d’entraide Mon Voisin, je m’en occupe au début de la crise, il se dit fier d’avoir pu aider les gens dans le besoin en amassant plus de 64 000 $ pour les Fêtes.

Selon le site web de l’initiative, ce sont 303 familles qui pourront être ou qui ont déjà été aidées. 64 000 $ ont été amassés grâce aux dons corporatifs et 4 291 $ pour des paniers de Noël.

« Nous ne sommes pas là pour remplacer des organisations. On est là pour être un levier financier afin d’aider nos organismes qui distribuent des paniers de Noël. On comprend que cette année, le financement a été plus difficile pour nos organismes. On est là en partenariat », explique Éric Girard.

Étant dans les premières lignes pour desservir les citoyens sur les différents services de juridiction provinciale, lui et son équipe n’ont pas été épargnés des appels de gens en pleurs, désemparés par la situation pandémique.

« Notre rôle a été appelé à changer. Les gens sont beaucoup plus dans le besoin. Les entreprises ont également eu des difficultés. Heureusement, dans la région, les gens s’impliquent beaucoup. Ils sont généreux et je tiens à les remercier », souligne-t-il.

Développement du territoire

Au cours de l’année, Éric Girard, qui est aussi l’adjoint parlementaire du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, s’est vu confier le mandat de consulter les acteurs socioéconomiques des régions dans le cadre de la Tournée régionale des mises en valeur publique.

« On croit beaucoup à la mise en valeur du territoire public pour la relance économique. Avec la COVID, on s’est rendu compte que les gens veulent davantage s’établir en région et se rapprocher de la nature. 92 % du territoire du Québec, c’est de nature publique. Nous avons un potentiel énorme qu’on peut mettre en valeur », ajoute le député.

Cette tournée s’est faite en collaboration avec les MRC, les municipalités, les Zecs, les pourvoyeurs, les associations de plein air ainsi que les communautés autochtones. Un bilan sera déposé prochainement et des annonces sont également prévues.

Autoroute 70

Questionné sur le sujet de l’avancement du dossier du lien routier Alma-La Baie, l’élu a rappelé que le projet est une priorité du gouvernement de François Legault. Il fait partie de la liste du projet loi 66, concernant l’accélération de certains projets d’infrastructure qui a été officiellement adopté le 10 décembre.

« Le dossier avance très bien. Monsieur Legault y tient énormément », s’est contenté de dire Éric Girard.

Julien B. Gauthier, Initiative de journalisme local, Le Lac St-Jean