Les rassemblements interdits à Noël

·2 min read

Le gouvernement du Québec est finalement revenu sur sa décision initiale et interdira les rassemblements à Noël.

Cette décision est prise en raison de la propagation du virus de la COVID-19.

«Ce n'est pas réaliste de penser que nous allons réussir à réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël», a mentionné le premier ministre François Legault lors du point de presse tenu le 3 décembre.

Il a ajouté qu'il comptait sur le «sens des responsabilités» des Québécois pour respecter la décision annoncée. Des amendes pourront être remises à ceux qui contreviendraient à cette interdiction.

Les mesures annoncées en novembre, telles que l'enseignement à distance dans les jours qui précéderont et suivront le congé des Fêtes, ainsi que la réduction des activités des employeurs pendant cette période, seront maintenues.

M. Legault souhaite que la province soit dans ses «meilleures dispositions possibles pour janvier afin de briser la vague».

«On focalise beaucoup sur Noël et les rassemblements, mais je pense qu'on doit se pencher sur ce qui se passe dès maintenant, note Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique. Les chiffres sont assez alarmants pour qu'on doive appliquer les consignes à vigueur. Si on attend pour le confinement de Noël, on ne fera pas les gains nécessaires. Il faut que les cas baissent au maximum pour épargner notre système de santé.»

Rappelons que le «contrat moral» proposé le 19 novembre permettait aux familles de se réunir lors de deux rassemblements du 24 au 27 décembre. Celui-ci était toutefois conditionnel à l'évolution de la pandémie et à la hausse des hospitalisations liées à la COVID-19.

Avec un bilan de 11 823 personnes testées positives à la COVID-19, Laval a connu une hausse de 135 cas en 24 heures. Le total de décès depuis le début de la pandémie augmente à 728.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Laval cumule également 10 298 guérisons, ce qui signifie qu’il y a désormais 797 cas actifs confirmés (-37) sur le territoire lavallois.

Parmi les personnes touchées, 26 sont hospitalisées, dont 8 aux soins intensifs.

26 employés de l’organisation de santé sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Cinq résidences privées pour aînés (RPA) de Laval sont présentement touchées par la COVID-19.

Voici la liste complète de celles-ci :

Par ailleurs, le Jardin des Saules a été placé dans la catégorie des RPA en situation critique en raison du taux d'infection.

Au Québec, le bilan est maintenant de 146 532 cas et 7155 décès.

Au total, 737 personnes sont toujours hospitalisées, dont 99 aux soins intensifs.

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local, Courrier Laval