Brett Phillips joue les héros en neuvième manche et les Rays battent les Dodgers 8-7

·4 min read

ARLINGTON, Texas — Brett Phillips a frappé le coup sûr le plus important de sa carrière en fin de neuvième manche et les Rays de Tampa Bay sont venus de l'arrière pour vaincre les Dodgers de Los Angeles 8-7, samedi soir, lors du quatrième match de la Série mondiale.

Les Rays ont profité de cette victoire complètement folle pour créer l'égalité 2-2 dans cette Série mondiale. Le cinquième duel aura lieu dimanche soir au Globe Life Field, le domicile des Rangers du Texas.

«Quel moment spécial», a d'abord affirmé Phillips, encore sous le coup de l'émotion.

À sa première présence au bâton du match, Phillips a cogné un simple de deux points face au stoppeur des Dodgers Kenley Jansen. Kevin Kiermaier a croisé le marbre et Randy Arozarena, qui après avoir trébuché en se rendant à la plaque, est finalement venu marquer le point de la victoire à la suite d'une erreur défensive du receveur Will Smith.

«Quand j'ai vu Randy glisser, je me suis dit qu'au moins nous avions créé l'égalité. Ensuite, j'ai vu que la balle avait été échappée, a expliqué Phillips. Je ne sais pas ce qui s'est passé quand il a marqué. Je me suis ensuite mis à courir dans le champ et mes coéquipiers m'ont enlacé.»

Les Rays n'ont eu les devants qu'une seule autre fois pendant le match, quand Brandon Lowe a claqué une longue balle de trois points au champ opposé contre Pedro Baez, en fin de sixième manche.

La formation floridienne a été en mesure d'effacer trois retards pendant cette partie, mais elle avait laissé les Dodgers reprendre les devants en huitième manche, à la suite d'un simple d'un point de Corey Seager aux dépens de Nick Anderson.

«C'est un très bon effort d'équipe. Presque 28 joueurs ont été nécessaires, a déclaré Phillips. C'est ce qui est spécial avec cette équipe. Nous sommes unis et notre seul objectif est de gagner. Nous ne nous en remettons pas seulement à un joueur. Tout le monde est impliqué et que c'est plaisant le baseball.»

Le releveur John Curtiss a hérité de la victoire grâce à son travail pendant une manche et un tiers. Jansen a accordé un point, deux coups sûrs et un but sur balles en deux tiers de manche pour l'équipe de Los Angeles.

Les deux lanceurs partants ont eu des problèmes pendant le match et ils ont été retirés avant la fin de la cinquième manche. Julio Urias a accordé deux points, quatre coups sûrs et un but sur balles en quatre manches et un tiers pour les Dodgers tandis que du côté des Rays, Ryan Yarbrough a alloué deux points, cinq coups sûrs et un but sur balles en trois manches et un tiers.

Seager et Justin Turner ont tous deux placé quatre balles en lieu sûr pour les Dodgers. Ils sont devenus le premier duo de coéquipiers à obtenir quatre coups sûrs lors d'un match de Série mondiale depuis Paul Molitor et Robin Yount, avec les Brewers de Milwaukee en 1982.

Turner a d'ailleurs donné le ton à la rencontre en cognant une longue balle en solo en première manche, comme il l'avait fait lors de la troisième partie. Il est devenu le premier joueur de l'histoire des Majeures à réussir un circuit en première manche lors de deux matchs consécutifs en Série mondiale.

Les Dodgers ont aussi utilisé la longue balle pour doubler leur avance, en troisième manche. Seager a égalé un record du Baseball majeur grâce à son huitième circuit des séries, mais ça n'a pas tenu bien longtemps.

En fin de quatrième manche, Arozarena a réduit l'écart à 2-1 lorsqu'il a expédié une balle rapide d'Urias par-dessus la clôture du champ centre-droit. Il s'agissait de son neuvième coup de quatre buts des séries.

Les hommes de Dave Roberts ont pu se redonner une priorité de deux points dès leur tour au bâton. Seager a obtenu un simple et il a croisé le marbre à la suite d'un simple de Max Muncy, qui a toutefois été retiré au deuxième coussin.

La troupe de Tampa Bay n'a toutefois pas baissé les bras en cinquième manche et Hunter Renfroe a cogné un retentissant circuit pour rapprocher les Rays à un seul point, mais les Dodgers ont pris les devants 4-2 en sixième, quand Enrique Hernandez a frappé un double qui a poussé Smith à la plaque.

Alors que les Rays tiraient de l'arrière 6-5, Kiermaier a nivelé le pointage grâce à un circuit en septième manche, aussi face à Baez.

Les Dodgers participent à la classique automnale pour une troisième fois au cours des quatre dernières années. Ils n'ont toutefois pas remporté les grands honneurs depuis 1988.

Les Rays se retrouvent quant à eux en Série mondiale pour la deuxième fois de leur histoire. Ils s'étaient inclinés contre les Phillies de Philadelphie à leur seule autre présence, en 2008.

La Presse Canadienne