Les syndiqués des Services correctionnels demandent d’être vaccinés

·1 min read

À ce jour, des éclosions de COVID-19 sont survenues dans 18 établissements correctionnels fédéraux, dont le Pénitencier à sécurité maximale de Port-Cartier. En avril 2020, c’était 43 cas, sur un total de 101 en Côte-Nord, qui étaient reliés à l’établissement fédéral. La plus importante est celle de Stony Mountain, avec 352 cas.Une déclaration a été envoyée au gouvernement du Canada et à l’Agence de la santé publique du Canada le 7 janvier, demandant de prendre les mesures nécessaires pour garantir la possibilité de vacciner tout le personnel de première ligne le plus rapidement possible.Le syndicat pense que les 1 200 doses du vaccin Moderna administrées à 600 délinquants âgés et immunodéprimés dans tout le pays, est un pas dans la bonne direction. Par contre, il ne tient pas compte que les éclosions de COVID-19 dans les pénitenciers fédéraux commencent habituellement par de la contamination à l’extérieur des murs. C’est à ce moment que les divers employés des milieux carcéraux peuvent y introduire le virus et exposer des centaines de délinquants ou employés. Stan Stapleton, président national du SESJ, mentionne que les pénitenciers fédéraux du Canada, qui abritent des milliers de délinquants dans des immeubles souvent mal ventilés, ne sont pas sans rappeler les foyers de soins de longue durée en ce qui concerne la COVID-19.

Karine Lachance, Initiative de journalisme local, Ma Côte-Nord