Les vaccins efficaces à 80 % selon l'INSPQ

·2 min read

Selon un rapport émis par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), les vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna auraient démontré une efficacité de 80 % dans le cadre de résultats préliminaires.

Celui-ci se base sur les données du Registre de vaccination du Québec qui rapportait que 33 331 résidents en centre d'hébergement et de soins longue durée (CHSLD) et 172 979 travailleurs de la santé avaient reçu une première dose du vaccin en date du 10 février.

Chez les résidents en CHSLD, l'efficacité des vaccins contre la COVID-19 est évaluée à 80,3 % après trois semaines de vaccination. Pour les travailleurs de la santé, une efficacité de 73,7 % est atteinte dès la 14e journée et augmente ensuite à 79,3 % après 21 jours.

Bien qu'il s'agisse de résultats positifs, ils sont inférieurs à l'efficacité clinique de 92 % qui avait été estimée lors de la mise en marché des vaccins.

L'INSPQ estime qu'il est probable que l'efficacité terrain soit moindre, notamment si «les participants aux essais cliniques sont plus jeunes et en meilleure santé par rapport à la population générale.»

À la lumière de ces données, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a recommandé de maintenir la stratégie proposée en contexte de pénurie de vaccins contre la COVID-19, soit d'offrir une première dose au plus grand nombre de personnes appartenant aux six premiers groupes prioritaires.

Cela retarderait ainsi l'octroi de la deuxième dose au-delà des six semaines recommandées pour certains.

Rappelons que la santé publique du Québec souhaite quant à elle offrir une deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 dans les 90 jours suivants la première vaccination.

Le CIQ précise aussi qu'il pourrait éventuellement revoir sa position et recommander un intervalle plus court pour l'octroi de la deuxième dose si l'efficacité du vaccin devenait plus faible que prévue ou qu'un déclin de la protection avec le temps était observé.

Avec un bilan de 23 831 personnes testées positives à la COVID-19, Laval a connu une hausse de 92 cas en 24 heures. Le total de décès augmente à 859 (+1) depuis le début de la pandémie.

Le CISSS de Laval cumule également 22 119 guérisons, ce qui signifie qu’il y a désormais 853 cas actifs (+27) confirmés sur le territoire lavallois.

Parmi les personnes touchées, 38 (-2) sont hospitalisées, dont 17 (-1) aux soins intensifs.

17 employés de l’organisation de santé sont toujours absents du travail en raison de la COVID-19.

Une résidence privée pour aînés (RPA) et quatre CHSLD de Laval sont présentement touchés par la COVID-19. Voici la liste complète de celles-ci :

Au Québec, le bilan est maintenant de 279 887 cas et 10 264 décès.

Au total, 747 personnes sont toujours hospitalisées, dont 129 aux soins intensifs.

Nicholas Pereira, Initiative de journalisme local, Courrier Laval