L'impication de Jérôme Durocher au sein de Ski Saguenay soulève des vagues

·2 min read

L’implication du directeur des travaux publics et inspecteur municipal par intérim, Jérôme Durocher, au sein de l’entreprise privée de ski hors-piste Ski Saguenay, soulève des questions parmi les membres du conseil municipal de L’Anse-Saint-Jean.

À la suite de la publication, dans les derniers jours, d’un reportage dans Le Progrès portant sur l’ouverture de deux secteurs de ski hors-piste par l’entreprise exploitée par Philippe Pichon et M. Durocher, certains citoyens et élus s’interrogent afin de savoir si le fonctionnaire n’est pas en situation de défaut de loyauté envers son employeur.

En effet, L’Anse-Saint-Jean exploite également une telle activité via la station de ski du Mont-Édouard, dont elle est propriétaire. Ski Saguenay a été fondée et enregistrée auprès du registre des entreprises en novembre dernier.

Lors d’une réunion plénière virtuelle tenue par le conseil lundi, des membres ont fait part de leur surprise d’apprendre que le cadre municipal allait procéder à l’ouverture d’un centre privé de pistes hors route sans en avoir informé la municipalité, sans demande de permis ou autres démarches.

La surprise s’ajoute au fait que les deux associés projettent de développer un secteur d’hébergement doté d’un sauna et de bains nordiques, ainsi qu’une remontée sur chenillette tel qu’indiqué dans l’article.

Interrogé à ce sujet, le maire Lucien Martel est visiblement mal à l’aise et admet qu’il s’agit d’un sujet plutôt délicat qui soulève des interrogations. « Je sais qu’au conseil, des gens posent des questions. Je voudrais prendre le temps d’analyser les dessous ainsi que le contexte », a déclaré M. Martel. Il a ajouté qu’il revenait à l’administration de la municipalité de répondre aux questions soulevées.

Un appel logé auprès de la direction générale n’a pas obtenu de retour. Parmi les conseillers, Anicet Gagné a mentionné qu’il a proposé de discuter du sujet avec ses collègues, mais qu’il a été convenu qu’il revenait au maire Martel de faire toute déclaration.

M. Durocher est présentement en congé de maladie à la suite d’un accident de travail. Il a subi des blessures lors d’une altercation physique survenue en septembre dernier avec un entrepreneur en construction. L’incident avait été rapporté par Le Quotidien.

Denis Villeneuve, Initiative de journalisme local, Le Quotidien