LNH : P.O. dans le « taxi squad »

·2 min read

En intégrant le « taxi squad » des Penguins de Pittsburgh, le défenseur chamblyen de 21 ans, Pierre-Olivier Joseph, alias « P.O. » pour les intimes, flirte avec la Ligue nationale de hockey (LNH) et joue dans l’anneau de glace des grands.

La saison 2020-21 de la Ligue nationale de hockey (LNH) a été entamée le 13 janvier dernier et réduite à 56 matchs en raison de la pandémie. Les contraintes amenées par la COVID-19 ayant généré beaucoup d’incertitudes, la LNH permet aux équipes de s’allier avec une escouade de six joueurs supplémentaires, le « taxi squad ». Ils accompagnent alors l’équipe et sont substituables aux joueurs réguliers en cas de problème sanitaire.

Un début dans la LNH

L’équipe des Penguins de Pittsburgh a donc annoncé, le 11 janvier dernier, qu’elle accueillait six nouveaux joueurs en tant que membres de son escouade de secours, qui s’entraîneraient indépendamment des 23 membres réguliers de la formation, mais qui seraient d’un soutien valorisé. Parmi les six joueurs, on compte quatre québécois, dont Pierre-Olivier Joseph comme seul défenseur. « C’est un avant-goût de ce qui m’attend dans les prochains mois et années; c’est vraiment un bon ‘’step’’! », confie Pierre-Olivier, qui se réjouit également de la chimie qui s’opère déjà entre lui et les autres. « Ça se passe très bien, on passe pas mal de temps ensemble et je peux dire que ce sont de bons compagnons de vie. Dans le squad, on est quatre Québécois, et ça fait du bien des fois de pouvoir parler français aussi entre nous. Je connaissais déjà plusieurs d’entre eux, dont l’attaquant Frédérick Gaudreau, avec qui j’ai joué au golf il y a quelques étés. »

Le défi réel

Bien que l’expérience soit très emballante, elle n’exclut pas d’avoir à composer avec certaines difficultés, « comme le fait de devoir créer des liens avec l’équipe tout en maintenant une distance appréciable afin de limiter les risques de contagion », explique le jeune homme.

Pierre-Olivier est reconnu pour sa constance et sa fluidité sur la glace. Questionné à savoir comment il décrirait ses forces, il répond : « Je pense que je suis un défenseur avec un bon QI. » Il raconte qu’il espère faire officiellement partie de la LNH cette année, car « ce serait un rêve de jeunesse exaucé ».

Chloé-Anne Touma, Initiative de journalisme local, Le Journal de Chambly