L'Office municipal d'habitation de Longueuil mis sous tutelle par Québec

·1 min read

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, a annoncé vendredi dernier la mise sous tutelle de l’Office municipal d’habitation de Longueuil (OMHL). Dans une communication sur les réseaux sociaux, la ministre a indiqué qu’elle ne pouvait « tolérer une situation qui met en péril le bien-être des locataires et des employés ».

La ministre a décidé de placer l’organisme de Longueuil sous tutelle à la lumière d’un rapport dévastateur d’une firme d’experts qui a étudié la situation et la gouvernance à l’OMH.

«Manque de transparence», «méfiance», «conflits», «présomptions de harcèlement», «manque très préoccupant de personnel dans plusieurs services», une organisation en «guerre» ; le rapport de diagnostic organisationnel déposé par le groupe SCE au conseil d’administration de l’Office Municipale d’Habitation de Longueuil (OMHL) est catégorique : depuis l’entrée en poste de la nouvelle directrice générale à, madame Lavigne, il y a un an et demi, la dégradation du climat de travail, des services offerts et de la gouvernance du conseil d’administration sont tels que le statu quo forcerait la mise sous tutelle de l’Office afin d’assurer le bon fonctionnement de l’organisme.

« Le statu quo, c’est pourtant exactement ce que défend la présidente du CA, Monique Bastien, depuis l’automne dernier au conseil de Ville », a réagi le conseiller Michel Lanctôt, membre de l’Opposition officielle qui talonne la conseillère municipale de Longueuil depuis l’automne dernier sur l’état de situation à l’OMHL.

Le rapport indiquait qu’il fallait absolument accompagner la direction de l’OMH pour remettre de l’ordre dans l’organisme. La ministre Laforest a plutôt décidé d’agir encore plus rapidement.

None

Photo Ville de Longueuil, La Relève