Longueuil souhaite un meilleur financement du transport en commun

·2 min read

Longueuil, en collaboration avec le Réseau de transport de Longueuil (RTL), a récemment dépose un mémoire sur le Plan stratégique de développement de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), afin de s’inscrire dans cette vision intégrée de la mobilité pour la grande région métropolitaine que propose ce Plan.

Celui-ci suggère notamment de miser sur des projets d’infrastructures importants pour l’ensemble de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et présente les principaux projets majeurs en transport collectif pour la région métropolitaine, dont le projet de mobilité structurant pour la Rive-Sud, Léeo. Ce projet reflète aussi l’intérêt de Longueuil de participer activement à l’amélioration du transport collectif sur son territoire et d’accroître les modes de transports actifs, un des grands objectifs de son Plan stratégique dévoilé en octobre dernier.

Ainsi, Longueuil et le RTL recommandent à l’ARTM d’inclure les besoins de développement de l’offre de déplacements internes sur le territoire de l’agglomération et d’augmenter significativement le financement du transport collectif, de même que la diversification des sources de financement, et ce, afin d’assurer la réalisation de projets structurants.

Aussi, considérant les répercussions de la pandémie sur l’achalandage, l’ARTM se doit de proposer des mesures qui permettront de retrouver l’achalandage qui prévalait avant la crise sanitaire, en tenant compte davantage de la modification des comportements et des besoins des usagers. Enfin, puisque les municipalités sont responsables de la planification urbaine de leur territoire, elles demandent également d’être considérées comme des parties prenantes pour la réalisation du Plan et d’être consultées pour que les projets proposés au Plan s’intègrent adéquatement dans les milieux urbains.

« La réalisation de projets structurants de transport collectif est essentiel pour faire face aux changements climatiques et pour contribuer à atteindre une mobilité plus durable. Les déplacements internes au sein du territoire de l’agglomération ont augmenté dans les dernières années et l’achalandage y a été moins affecté par la pandémie comparativement aux déplacements vers le centre-ville de Montréal. Ceci confirme la nécessité du développement de la mobilité sur la Rive-Sud afin de répondre aux besoins de la clientèle actuelle et future », a précisé Jonathan Tabarah, président du conseil d’administration du RTL.

François Laramée, Initiative de journalisme local, La Relève