Le gouvernement Ford déposera son budget le 5 novembre, avec trois scénarios

·3 min read

TORONTO — Le gouvernement de l’Ontario déposera son budget le 5 novembre.

Le ministre des Finances, Rod Phillips, a déclaré lundi que ce budget présentera un plan triennal d'action comprenant trois scénarios.

Le budget est habituellement présenté à la fin de l'hiver, mais le gouvernement ontarien en avait reporté le dépôt en raison de la pandémie; il a plutôt dévoilé une mise à jour de la situation financière axée sur la COVID-19.

Le gouvernement progressiste-conservateur estimait en mars que le déficit de l'Ontario atteindrait 20,5 milliards $ d'ici la fin de l'exercice 2020-2021. Mais le ministre Phillips a déclaré en août qu'en raison des milliards supplémentaires de dépenses requises par la pandémie, le déficit devrait plutôt atteindre 38,5 milliards $.

L'Ontario signalait lundi matin 851 nouveaux cas de COVID-19 et six nouveaux décès dus au virus. La province avait battu en fin de semaine son record du plus grand nombre de nouveaux cas quotidiens de COVID-19, avec 978 cas samedi et 1042 dimanche. La province franchissait ainsi la barre des 1000 cas pour la première fois depuis le début de la pandémie en mars.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a précisé lundi que 281 nouveaux cas avaient été recensés à Toronto, 215 dans la région de Peel, 90 dans la région de York et 76 à Ottawa. Le gouvernement affirme avoir effectué 28 652 tests depuis le dernier rapport quotidien, et 17 603 autres sont en cours de traitement.

On signalait également 72 nouveaux cas de COVID-19 liés aux écoles, dont au moins 39 parmi les élèves. Ces cas portent le nombre d'écoles signalant au moins un cas à 548, sur les 4828 écoles financées par les fonds publics de l'Ontario.

Par ailleurs, un autre hôpital de Toronto a déclaré une éclosion de COVID-19. Le «North York General» a affirmé que deux membres du personnel en chirurgie avaient été déclarés positifs et que ces deux cas semblent liés. Par contre, cette éclosion n'aurait pas touché jusqu'à présent des patients.

L'hôpital indique qu'il reporte les chirurgies non urgentes, mais demeure ouvert et sécuritaire pour les patients et les visiteurs.

Le «North York General» s'ajoute à une liste croissante d'hôpitaux de Toronto qui connaissent une éclosion — généralement définie comme l'apparition d'au moins deux cas liés aux soins de santé sur une période de 14 jours.

D'autre part, le cabinet du premier ministre Doug Ford a indiqué lundi qu'il n'annoncerait pas si le gouvernement imposera des restrictions plus strictes à deux régions de la banlieue de Toronto. M. Ford déclarait vendredi dernier que les experts examineraient les bilans dans les municipalités régionales de Halton et de Durham au cours du week-end pour déterminer si elles devraient revenir à une «phase 2 modifiée» du plan de déconfinement. Son cabinet a toutefois affirmé lundi que la situation est toujours sous surveillance et qu'une annonce sera faite s'il y a lieu pour ces régions.

Des restrictions plus strictes ont déjà été imposées à Ottawa, Toronto, la région de Peel et celle de York au cours des dernières semaines, lorsque les cas de COVID-19 ont commencé à monter en flèche. Les politiciens de la région de Halton avaient exhorté le gouvernement en fin de semaine à ne pas les amalgamer avec la région voisine de Peel, affirmant qu'il n'y avait pas autant de cas dans leur région que dans le reste de la province.

La Presse Canadienne