Marché du travail québécois : entre résilience et inquiétudes

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
·1 min read

ÉCONOMIE. Bien qu'en septembre 2020 le marché du travail au Québec affichait des performances très enviables en comparaison avec les provinces canadiennes, certains groupes populationnels et certains secteurs d'activité demeurent encore très affectés par la pandémie selon l'Institut du Québec (IDQ). Ainsi, depuis la reprise du marché de l'emploi en mai dernier, le nombre de chômeurs est en constante diminution au Québec. Importante dès les premières semaines qui ont suivi la réduction des mesures sanitaires, la relance de l'emploi a toutefois quelque peu ralenti depuis. De manière générale, la performance québécoise se compare avantageusement à celle du Canada dans son ensemble rapporte organisme sans but lucratif qui publie des recherches et des études sur les enjeux socioéconomiques contemporains du Québec. Par ailleurs, certains groupes déjà désavantagés avant la pandémie demeurent les plus fortement touchés par la crise. C'est le cas des personnes immigrantes et des personnes moins scolarisées dont le taux d'emploi a chuté depuis l'an dernier. Tout porte donc à croire que ces groupes pourraient être les premiers affectés par de nouvelles restrictions.

Après sept mois de crise, voici les faits saillants en matière d'emploi au Québec en septembre 2020 :

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L'Hebdo Journal