De mer en fil

·2 min read

À l’ère numérique, le papier n’a pas dit son dernier mot ! Et c’est tant mieux. Annick Cormier, 51 ans, et Marilou Pelletier, 31 ans, de Stoke, sont mères et filles. Artisanes du papier, elles exploitent depuis deux ans De mer en fil. On a rencontré Marilou.

D’où vient cette charmante appellation ? « C’est d’abord un clin d’œil à Mère et fille. Aussi, nous venons de la Côte-Nord, du bord de la mer, précise-t-elle. Faute de perspectives professionnelles, nous nous sommes déracinées, mais l’attachement marin vibre toujours ! Également, il y a toujours des fils dans nos créations : un fil de coton pour relier les livres ou un fil de métal pour les signets avec bijoux. Un fil qui relie tout. »

Marilou est enseignante en sciences au secondaire. On le sait, les débuts en enseignement peuvent être hasardeux : peu de contrats et beaucoup d’attentes, des demandes pour faire de la suppléance, etc. « J’ai consacré mon temps à confectionner des cahiers. Ma mère s’est jointe à l’aventure. Nos livres à pages blanches sont entièrement faits à la main. Les couvertures cartonnées abordent différents thèmes. On réalise aussi des autocollants à partir de mes dessins ; ils représentent notamment la faune québécoise et les animaux du Saint-Laurent. Les premiers personnifiaient des organes ! Je suis en sciences, n’est-ce pas ? », sourit-elle.

Relation mère-fille

Aussi Anick et Marilou se retrouvent-elles chaque semaine pour leur activité artisanale. « Nous sommes toutes deux plutôt introverties, confie-t-elle, et notre cercle social est modeste. Ma mère a eu quatre enfants et je suis la dernière qui habite la région. Ça nous permet de partager de bons moments, d’échanger les nouvelles, de placoter… Souvent, nous écoutons de la musique et on chante à tue-tête ! La première année, on invitait des gens à participer et on se bricolait un petit atelier. Ça a été fort différent cette année avec la pandémie. Quel étrange moment vivons-nous ! »

Ressentez-vous le goût d’écrire ? Avec un stylo, s’entend ! Leurs jolis cahiers sont parfaits pour recueillir des réflexions, des pensées, des notes, des pistes à explorer… Pourquoi ne pas rédiger un journal intime ? Se relire des années plus tard, c’est toujours une destination souvenir riche en émotions !

Visitez leur boutique en ligne. Elles sont ouvertes aux demandes spéciales pour créer une couverture personnalisée qui vous inspire. Elles n’ont qu’un souhait, celui de continuer à travailler ensemble dans le plaisir !

facebook.com/De-Mer-en-Fil

etsy.com/ca-fr/shop/DeMerEnFilCreations

Mireille Fréjeau, Initiative de journalisme local, Journal L'Étincelle