MRC de Mékinac : bilan positif, malgré la COVID-19

·4 min read

Saint-Tite – La MRC de Mékinac a dressé le bilan de son année 2020, une année que l'organisme n'hésite pas à qualifier de «très mouvementée». Malgré les nombreux défis qui ont surgi, la MRC dresse tout de même un bilan positif, notamment parce qu'elle a fait tout en son pouvoir pour venir en aide aux citoyens et aux entreprises.

«Évidemment, nous ne pouvions penser une seconde à ce que 2020 apporterait comme charge de travail alors que nous débutions en janvier. Toutefois, l’objectif demeurait le même en toute situation; être au service de notre population et assurer des retombées dans notre milieu, tant au niveau social qu’économique, et nous clamons bien fort "mission accomplie" et notre bilan en fait preuve», souligne le préfet de la MRC de Mékinac et maire d’Hérouxville, monsieur Bernard Thompson.

«Tous les services ont mis les bouchées doubles cette année et je suis très fière de tout le travail qui a été accompli et de la capacité d’adaptation de notre équipe. Les retards accumulés au fil des premières semaines de la pandémie ont vite été rattrapés dans tous les départements. Nous avons été précurseurs de plusieurs mesures qui se sont distinguées régionalement et provincialement tout en redoublant de créativité pour soutenir le développement de notre territoire et poursuivre l’entièreté de nos services. Bien que 2021 ne s’amorce pas en toute tranquillité, nous pouvons être confiant de relever les défis qui sont devant nous aisément», mentionne Nathalie Groleau.

En 2020, c'est un montant record de 1 100 000$ qui a été injecté dans l’économie locale par les différentes mesures disponibles et mises en place pour répondre aux besoins. Bien que le Fonds local d’investissement destiné en réponse à la COVID-19 ait, à lui seul, généré une activité d’investissement de 650 000$ répartis auprès de 48 entreprises, les dossiers d’investissement réguliers ont quant à eux atteint un total de 390 000$ pour 10 entreprises du territoire.

La MRC de Mékinac a par ailleurs été l’instigatrice de l’aide municipale destinée aux entreprises par la création d’un programme spécial qui a pu générer des subventions directes totalisant un montant de 77 373$.

Toutes mesures confondues, ce sont 200 entreprises qui ont pu bénéficier d’un accompagnement et d’un soutien pour assurer leur santé économique, dont 138 d'entre elles qui ont pu bénéficier d’une aide financière.

L'année 2020 représente aussi environ 425 000$ d’investissement direct dans le milieu par le biais du Fonds de développement des territoires devenu Fonds région et ruralité volet deux. Cette somme est partagée dans plusieurs projets, notamment dans celui de mise en valeur de la rivière Batiscan dans le but d’améliorer la pêche sportive et la navigation pour les embarcations à faible tirant d’eau.

La MRC de Mékinac s’est également démarquée en lançant de nombreuses initiatives d’atténuation des impacts négatifs de la pandémie sur les familles et les commerçants locaux, dont la campagne de financement participatif «Ensemble pour notre Mékinac» qui a généré des retombées de plus de 61 000$ dans les commerces locaux. Plus récemment, la campagne «Une tuque qui fait du bien» a généré quant à elle un retour de 1500$ en cartes-cadeaux de restaurants remis à des familles et des jeunes de notre région.

Pour Nadia Moreau, directrice du service de développement économique, il s’agit d’accomplissements colossaux qui reflètent tout le potentiel de la région.

«Nous ne pouvons cacher que certaines semaines ont été ardues et que les troupes ont déployé de grands efforts, mais tous les intervenants de l’équipe ont en commun l’attachement à leur milieu, à cœur le développement de la région et surtout, la volonté de toujours faire un peu plus. Décidément, nous avons prouvé que c’est ce qui nous pousse à avancer et ce qui alimente notre travail quotidien. Bien que nous ne puissions encore classer le dossier de la pandémie comme étant derrière nous, nous sommes à même de constater que malgré les effets négatifs, nos entreprises tiennent le coup et, peu importe la taille de notre milieu, la solidarité est présente à tous les niveaux et assure le maintien à flot de la santé communautaire et économique de notre territoire.»

Lors de la dernière année, la MRC de Mékinac s’est aussi dotée d’une nouvelle planification stratégique touristique 2020-2025, d’un nouveau plan d’action culturel 2021-2023 et d’une toute nouvelle politique d’accueil et d’intégration des nouveaux arrivants.

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local, Le Nouvelliste