Nergica reçoit 1,5 millions d’Ottawa pour le développement des énergies renouvelables

·2 min read

Alors que Québec signale son intérêt pour l’énergie gaspésienne de façon de plus en plus évidente, Ottawa entre dans la danse. Le gouvernement fédéral vient d’annoncer une contribution de 1,5 million $ au centre de recherche sur les énergies renouvelables Nergica de Gaspé. L’organisation compte continuer à développer les filières des énergies solaires et éoliennes grâce à cette aide.

Le centre de recherche pourra embaucher quelques nouveaux employés et acquérir de nouveaux équipements avec l’aide annoncée ce matin par les ministres Lametti et Lebouthillier.

Le financement d’Ottawa se détaille en deux projets. Tout d’abord,un peu plus d’un million sera consacré au fonctionnement de l’organisme à but non lucratif. «Cette somme va nous servir à payer des factures, engager du personnel et entretenir nos installations. C’est quelque chose de récurrent», explique le directeur général de Nergica, Frédéric Côté.

Ensuite, quelque 400 000$ seront dédiés à l'acquisition de matériel nécessaire au développement de l’organisme. «C’est de la quincaillerie, des équipements de recherche pour nos installations de Rivière-au-Renard», note M. Côté, qui juge que cette somme servira de levier pour s’engager dans de nouveaux projets. «Ce montant aura un effet multiplicateur. Il va nous permettre de développer des partenariats, nous donner les moyens de développer avec l’industrie.»

Le vent dans les voiles pour l’éolien gaspésien

Au cours des derniers mois, M. Côté a constaté un engouement de plus en plus visible pour les énergies renouvelables gaspésiennes. La semaine dernière, le premier ministre François Legault donnait la responsabilité de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, (https://www.lesoleil.com/actualite/en-region/jonathan-julien-devient-ministre-responsable-de-la-gaspesie-iles-de-la-madeleine-aecf58dc40721ea52353e51805bfff37?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter) au ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien.

Le directeur de Nergica voit d’un bon œil l'arrivée d’un nouveau ministre bien au fait des dossiers énergétiques. «La nomination de M. Julien est une excellente nouvelle pour le milieu. C’est quelqu’un qui a une réputation d’affaires et d’ouverture. On sent que l’éolien est au cœur de ses propos, au cœur de la vision du gouvernement», rapporte-t-il.

Nergica embauche environ une trentaine d’employés et a un budget annuel d'environ 5 millions de $.

Simon Carmichael, Initiative de journalisme local, Le Soleil