Noah : « Pourquoi on a le hoquet et comment s’en débarrasser ? »

·3 min read

Commençons par ce qu’il se passe quand tu as le hoquet.

Il y a un muscle, sous tes poumons, appelé le diaphragme. Il est très important, même si, normalement tu n’as pas conscience de l’utiliser. Quand tu inspires, ce muscle va tirer sur tes poumons pour les aider à se remplir d’air.

Quand tu as le hoquet, ce muscle va se contracter de manière involontaire : on parle de spasmes. À chaque spasme, de l’air va rentrer très vite dans tes poumons, comme si tu inspirais d’un coup. L’air qui rentre va activer tes cordes vocales, provoquant le fameux « hic ». Cela va se produire une seule fois, ou plusieurs pendant quelques minutes. Le « record » du monde est détenu par un américain qui l’a eu pendant plus de 60 ans !

Le hoquet est généralement déclenché par le fait de manger ou de boire trop et trop vite, notamment des boissons gazeuses. Cela peut étirer et perturber ton estomac, provoquant le hoquet lorsque le diaphragme se contracte. Les changements soudains de température ou une trop grande excitation peuvent également le déclencher. Normalement, ces hoquets se résorbent rapidement. Cependant, si une personne souffre d’une maladie du cerveau, des nerfs ou de l’estomac, elle peut avoir le hoquet souvent ou pendant longtemps.

Alors, comment le faire disparaître ? Retenir sa respiration ? Boire de l’eau à l’envers ? Il existe des conseils en tout genre. La plupart des hoquets disparaissent d’eux-mêmes, il est donc difficile de dire si ces astuces fonctionnent. Ils pourraient n’être qu’une distraction, mais ils pourraient aussi aider à réinitialiser les nerfs à l’origine du hoquet. Une grande étude comparant tous les différents traitements a montré qu’aucun d’entre eux ne fonctionne réellement.

Pourquoi nous hoquetons est une très bonne question, et la réponse est que nous ne le savons pas vraiment.

Le hoquet n’a pas de but évident. Il est possible qu’il ait fait quelque chose chez nos lointains ancêtres et qu’il ne nous ait jamais quittés. Les têtards ont un réflexe de hoquet qui les aide à préserver leurs poumons lorsqu’ils passent de la respiration sous l’eau à la respiration aérienne. Donc notre réflexe de hoquet pourrait provenir de nos ancêtres amphibiens.

Nous commençons tous notre vie dans le liquide de l’utérus de notre mère. Une autre théorie veut que le hoquet nous empêche de respirer dans l’utérus, ou qu’il soit un moyen d’entraîner les muscles respiratoires après la naissance.

En résumé, nous savons ce qu’est le hoquet, mais nous ne savons pas vraiment pourquoi il se produit. La bonne nouvelle, c’est que la plupart du temps, tu n’as pas à te soucier de savoir comment le faire disparaître !

 <span class="attribution"><a class="link rapid-noclick-resp" href="https://www.dianerottner.com/" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:Diane Rottner">Diane Rottner</a>, <a class="link rapid-noclick-resp" href="http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:CC BY-NC-ND">CC BY-NC-ND</a></span>

Si toi aussi tu as une question, demande à tes parents d’envoyer un mail à : tcjunior@theconversation.fr. Nous trouverons un·e scientifique pour te répondre.

La version anglaise de cet article a été traduite par Benoît Tonson avec l’aide de DeepL.

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation, un site d'actualités à but non lucratif dédié au partage d'idées entre experts universitaires et grand public.

Lire la suite:

Our goal is to create a safe and engaging place for users to connect over interests and passions. In order to improve our community experience, we are temporarily suspending article commenting