Non, les athlètes grecs n’avaient pas tous des abdos parfaits