Nouvelle campagne de sensibilisation au port du couvre-visage à la STTR

·2 min read

Trois-Rivières – La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) lance une nouvelle campagne de sensibilisation au port du couvre-visage à bord de ses autobus. Cette offensive, qui vise principalement les adolescents, est inspirée du jeu vidéo Among Us et sera déployée dans les autobus, les abribus ainsi que sur ses réseaux sociaux.

Pour ce faire, la STTR a obtenu la collaboration du studio de jeux vidéo américaine InnerSloth, développeur de Among Us.

Par cette démarche, la Société de transport souhaite notamment démontrer qu'elle prend la gestion de la COVID-19 «très au sérieux».

«Globalement, le port du couvre-visage est une mesure qui est respectée par nos usagers. Ce n’est toutefois pas le fruit du hasard et nous devons continuer d’agir pour assurer la sécurité de tous. En utilisant des visuels issus du jeu Among Us et une pointe d’humour, nous serons en mesure de rappeler l’obligation de porter un couvre-visage de façon ludique auprès des jeunes. La campagne se veut audacieuse et nous saluons l’ouverture dont a fait preuve le studio InnerSloth pour nous permettre d’utiliser leur identité visuelle», affirme Charles-Hugo Normand, directeur des communications et des partenariats à la STTR.

«Nous avons repris les mêmes codes utilisés dans le jeu, la même typographie et les mêmes couleurs. Les personnages sont aussi très intéressants visuellement et le fait qu’ils portent tous un casque d’astronaute cadre bien avec notre intention de rappeler aux usagers de porter un couvre-visage pour assurer la sécurité à bord de nos autobus», ajoute-t-il.

Among Us est un jeu vidéo multijoueur lancé en 2018 dans lequel les joueurs prennent la forme de petits personnages colorés qui doivent effectuer diverses tâches pour réparer un vaisseau spatial et revenir sur Terre. Cependant, un ou plusieurs joueurs faisant partie de l’équipage sont en réalité des extraterrestres parasites qui souhaitent éliminer toute vie dans le vaisseau avant que celui-ci n’arrive à destination. Par déductions, les joueurs doivent donc éjecter le ou les personnages imposteurs.

Même si le jeu existe depuis quelques années, il a connu un essor de popularité fulgurant pendant la pandémie, lui qui a été téléchargé plus de 217 millions de fois à travers le monde.

Plusieurs personnalités publiques y ont joué dont l’élue démocrate Alexandria Ocasio-Cortez aux États-Unis et au Canada, le chef du NPD, Jagmeet Singh.

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local, Le Nouvelliste