Objectif 2022 pour la candidature de l’île d’Anticosti à l’UNESCO

·2 min read

L’île d’Anticosti devra attendre au moins un an avant de déposer sa candidature pour la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est plutôt la candidature de Tr’ondëk Klondike, un site au Yukon inscrit sur la Liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada depuis 2004, qui serait soumise par le gouvernement canadien à l’UNESCO. Un pays ne peut soumettre qu’une seule candidature par année.

Le maire de la Municipalité de l’Île-d’Anticosti, John Pineault, a commenté la nouvelle en affirmant : « Nous sommes heureux pour ceux et celles qui travaillent depuis plusieurs années à élaborer le dossier de Tr’ondëk Klondike. Au cours des prochains mois, nous perfectionnerons le nôtre en collaboration avec tous nos partenaires. Nous avons déjà soumis une version préliminaire de notre dossier à l’automne 2020 au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous sommes donc maintenant dans la dernière ligne droite avant de leur soumettre un document final.»

Même si le maire se dit déçu par la décision étant donné tous les efforts réalisés par l’équipe pour préparer le dossier, il entend profiter de la prochaine année pour peaufiner la candidature de l’île d’Anticosti. « On va pouvoir mieux définir certains détails comme la gouvernance et travailler sur un projet de centre d’interprétation. »

Le maire Pineault est certain que la candidature de l’île d’Anticosti sera déposé le 1er février 2022 par le Canada pour la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Rappelons que la municipalité de l’Île-d’Anticosti a dévoilé une nouvelle stratégie touristique dont l’objectif ultime est la reconnaissance de l’île au patrimoine mondial de l’UNESCO au mois d’août 2020.

Vincent Berrouard, Initiative de journalisme local, Le Nord-Côtier