Pelletée de terre virtuelle pour la ligne Micoua-Saguenay

·3 min read

C’est par une pelletée de terre virtuelle qu’Hydro-Québec a lancé officiellement le début des travaux de construction de la ligne à 735 kV Micoua-Saguenay le 28 janvier. Après la phase de déboisement, qui est presque complétée, les travailleurs amorceront l’installation des pylônes.

« Il s’agit d’un projet d’envergure, de commenter d’entrée de jeu le président TransÉnergie et Équipement, Marc Boucher. À la pointe des travaux, plus de 500 travailleurs seront impliqués. La ligne d’alimentation électrique fait 262 kilomètres, ce n’est pas une petite ligne. Elle contribue de façon importante à l’économie régionale grâce aux différents contrats accordés et achats effectués. »

Quelques partenaires du milieu se sont exprimés pendant la vidéoconférence animée par Julie Dubé, directrice des relations avec le milieu pour la Côte-Nord.

La mairesse de Saguenay Josée Néron et le préfet de la MRC du Fjord-du-Saguenay, Gérald Savard ont commencé le bal avant de laisser la parole au préfet de la MRC Manicouagan, Marcel Furlong et à son homologue de la MRC de La Haute-Côte-Nord, Micheline Anctil.

« Ce projet se veut un moyen d’assurer un service de qualité à sa clientèle. C’est un investissement important qui doit avoir un impact sur plusieurs entreprises de la Côte-Nord grâce à la sous-traitance régionale pour les contrats. J’espère qu’Hydro-Québec s’assurera de pratiques d’affaires respectueuses pour la suite des travaux », a mentionné M. Furlong.

Quant à Micheline Anctil, aussi mairesse de Forestville, elle a souligné la bonne collaboration de la société d’État.

« Ces échanges nécessaires et utiles ont permis d’optimiser le tracé de la ligne, entre autres. Il est difficile de concilier tous les points de vue et les attentes, mais nos rendez-vous ont été fructueux et ils se poursuivent. »

Au total, Hydro-Québec remettra une somme de 5,4 M$ pour des projets structurants se réalisant dans les milieux accueillant la ligne de transport électrique.

Plus précisément, la MRC de La Haute-Côte-Nord a reçu un montant de 1 906 921 $ comparativement à environ 800 000 $ pour Manicouagan.

Travaux

Le projet de la ligne Micoua-Saguenay a débuté en 2016, mais les travaux de déboisement se sont amorcés l’an dernier.

« Janvier 2021 marque le début des travaux des fondations qui serviront à ériger les pylônes et éventuellement, les câbles. Jusqu’à maintenant, un travail colossal a été effectué, soit le déboisement presque en totalité et la construction d’une dizaine de chemins ainsi que du campement situé à Labrieville », a expliqué la chef projets chez Hydro-Québec, Annie Rousseau, ajoutant la mise en service est prévue pour la fin 2022.

Questionné à propos des mesures instaurées pour limiter la propagation de la COVID-19 sur les chantiers, Marc Garon, chef des travaux, a répondu que « toutes les consignes demandées par la santé publique sont appliquées rigoureusement ».

« Des agents en santé et sécurité sont sur place en prévention et ils jettent un coup d’œil constant afin que les mesures soient respectées », précise-t-il.

Rappelons que le premier objectif du projet est de fiabiliser le grand réseau électrique d’Hydro-Québec, comme l’a rappelé le président Marc Boucher.

Actuellement, 120 travailleurs sont sur le chantier et se préparent au début des travaux de construction.

Johannie Gaudreault, Initiative de journalisme local, Journal Haute-Côte-Nord